Gilles Lapouge

Gilles Lapouge

Gilles Lapouge a toujours eu la passion des voyages. Son métier de journaliste lui a permis de l'assouvir et d'en faire profiter le grand public par l'émission qu'il a animée à France-Culture, En étrange pays et ses livres. Il a écrit son premier roman à 40 ans. Il choisit des sujets très éclectiques, témoin de sa curiosité d'esprit.

Gilles Lapouge est fils de militaire de carrière. Né à Digne en 1923,il a passé son enfance en Algérie. Il a ensuite fait des études d'histoire-géographie à l'université d'Aix en Provence et caressé un temps l'idée d'entrer à la Trappe. Mais la guerre le fait changer d'idée, il désire aller au Japon et pour cela fait le projet de s'enrôler dans les Marines américains. Le projet échoue et il s'installe à Paris où il fait la connaissance de Fernand Braudel. Celui-ci le recommande à un quotidien brésilien. Gilles Lapouge apprend le portugais, part à Sao Paulo et tient trois ans la rubrique économique du journal dont il reste correspondant en France pendant près de 40 ans. Une maladie de Jacques Lacarrière lui offre de même l'opportunité d'un voyage en Inde. Il écrit dans Le Monde, Le Figaro Littéraire ou Combat. Son premier roman paraît en 1963. Il avoue n'écrire que sur commande et reconnaît deux modèles littéraires, Stendhal et Giono, à qui rend hommage La bataille de Wagram, prix des Deux-Magots et prix Louis Guilloux en 1987. Il s'est intéressé à la piraterie, Pirates et Pirates, boucaniers, flibustiers, au mécanisme d'horlogerie, La singe et la montre, au climat, Le bruit de la neige et demeure très attaché au Brésil dont il a écrit le Dictionnaire amoureux dans la collection imaginée par Jean-Claude Simoen. Il a reçu le prix Pierre de Monaco pour l'ensemble de son oeuvre.

Gilles Lapouge : OEUVRES

Autres contributions