Philippe Le Guillou

Philippe Le Guillou

Philippe Le Guillou est un écrivain prolifique dont les sources d'inspiration sont les légendes celtes et le christianisme. Son écriture de facture classique évoque celle de Julien Gracq dont il est grand admirateur et auquel il a consacré plusieurs essais.

Philippe Le Guillou, né dans le Finistère en 1959, grandit à Morlaix avant d'entrer en khâgne à Rennes, puis à l'université où il passe l'agrégation de lettres modernes en 1984. Il gravit alors les échelons d'une carrière d'enseignant, professeur de lycée, inspecteur d'académie puis inspecteur général et responsable d'un séminaire à Sciences Po. L'inventaire du vitrail, son premier roman publié en 1983, se passe dans la ville de son enfance, Morlaix. Plusieurs romans autobiographiques lui permettent d'évoquer sa Bretagne natale : Les marées du Faou, prix Trévarez, le passage de l'Aulne, récompensé par le prix Méditerranée. L'inspiration celtique est très présente dans son oeuvre : Livres des guerriers d'or, premier volet d'un triptyque, est une épopée arthurienne. Le deuxième volet, Les sept noms du peintre, reçoit le prix Médicis en 1997. Le triptyque se termine par Douze années dans l'enfance du monde, qui est un récit imaginaire de l'enfance du Christ. Le Guillou a également consacré plusieurs livres à son maitre en littérature, Julien Gracq : deux récits de ses rencontres avec l'écrivain, Les déjeuners des bords de Loire et Le dernier veilleur de Bretagne , et un essai en 1991. Une trentaine de livres au total, une oeuvre importante si l'on songe à la vie professionnelle bien remplie de l'écrivain. Son dernier roman, Le pont des anges, retrouve l'inspiration du Dieu noir écrit il y a 25 ans : grand connaisseur de Rome et du Vatican, Le Guillou donne un successeur irlandais au pape africain qu'il avait imaginé en 1987.

La Procure aime particulièrement :

La pierre et le vent

Tallandier ,

L'avis de La Procure

« J’ai été baptisé dans ce qui reste avant tout pour moi une église des marées, une église soumise à la pression des vagues et aux rafales, à cette proximité d’un air corrosif et iodé. C’est là que je suis né à la foi et à l’espérance. » L’auteur médite sur ses racines chrétiennes, bretonnes et familiales, à travers un parcours de foi spirituel et personnel. Un livre lumineux !

Philippe Le Guillou : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus