Louis-Joseph Lebret

Louis-Joseph Lebret

Louis-Joseph Lebret est un père dominicain qui a consacré son ministère à lutter pour mettre l'économie au service de l'homme et non l'inverse. On lui doit la formule l'inconscience des nantis.

Louis-Joseph Lebret est né à Saint Malo en 1897, dans une famille qui descend du navigateur Jacques Cartier, découvreur du Canada. Rien d'étonnant donc à ce qu'il fasse l'Ecole navale et combatte dans l'escadre du Liban pendant la 1ère guerre mondiale. Il quitte la martine en 1923 pour entrer chez les Dominicains et mène dès sa première affectation, à Saint Malo en 1929, une action syndicale en faveur des marins-pêcheurs dont les conditions de vie le révoltent. Dans la région lyonnaise pendant la 2ème guerre mondiale, il crée l'association économie et humanisme dont le but affirmé est de mettre l'économie au service de l'homme. Sous son influence, l'église catholique va comprendre la nécessité d'aider au développement. Le pape Paul VI l'appelle en tant qu'expert au concile Vatican II et en 1967, il sera l'inspirateur de l'encyclique pontificale populorum progressio consacrée au développement. Il résume ses idées dans deux ouvrages fondamentaux hélas parus après son décès survenu en 1966 : Dynamique concrète du développement et Suicide ou survie de l'Occident.

Louis-Joseph Lebret : OEUVRES

En savoir plus