Frédéric Lordon

Frédéric Lordon

Frédéric Lordon, disciple du philosophe hollandais Spinoza, voudrait voir se développer une économie politique fondée sur l'éthique et les sciences sociales. Directeur de recherche au CNRS, il s'intéresse aux crises du capitalisme actionnarial et des marchés financiers.

Frédéric Lordon a complété son diplôme d'ingénieur des Ponts et Chaussées par celui de l'Institut supérieur des affaires. Il a ensuite préparé une thèse de doctorat à l'EHESS. Directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne, il cherche à associer économie et sociologie dans une optique spinozienne. Il a plaidé dans Le Monde diplomatique dont il est chroniqueur, pour une taxe sur la rentabilité des actions, qu'il a appelée le slam, afin de lutter contre les pratiques boursières qui font passer la rentabilité de l'actionnariat avant l'emploi. Il a aussi milité pour la suppression de la Bourse. Ses livres exposent ses vues : Les quadratures de la politique économique, Spinoza et les sciences sociales, Jusqu'à quand ? Pour en finir avec les crises financières, La crise de trop. Reconstruction d'un monde failli, et plus récemment, L'intérêt souverain. Essai d'anthropologie économique.