Martin Luther

Martin Luther

Martin Luther, moine augustin du XVIè siècle, est le père de la Réforme qui conduisit à la naissance des églises protestantes dont les bases furent posées par la confession d'Augsbourg en 1520. Outre les 95 Thèses de 1517, il a écrit de nombreux ouvrages d'explication et mené à bien la première traduction de la Bible en allemand.

Martin Luther est né au coeur de l'Allemagne, en Thuringe, en 1483. Il entre de bonne heure chez les moines augustins mais poursuit ses études jusqu'au doctorat de théologie et obtient en 1513 un poste de professeur à l'université de Wittenberg.Il affirme dès cette époque la doctrine de la justification de la foi au centre de l'Epitre aux Romains de Saint Paul. Scandalisé par le trafic des indulgences auquel se livrent des dignitaires de l'Eglise, il proteste en 1517 avec ses 95 thèses, propositions de réforme pour une Eglise qu'il veut plus proche de Dieu. Condamné par le pape Léon X en 1520, il rédige les trois textes fondateurs de la Réforme, Le manifeste de la noblesse allemande, la captivité de Babylone où il remet en cause les sacrements dont il ne garde que le baptême et l'eucharistie et De la liberté du chrétien. Convoqué devant l&a Diète de Worms l'année suivante, il refuse de se rétracter et est mis au ban de l'Empire, ses écrits interdits et brûlés. Son protecteur, le duc de Wittemberg, le cache au château de la Wartburg où il traduit le Nouveau Testament en allemand. Il se marie avec une ancienne religieuse, poursuit sa traduction de la Bible et organise son église avec le Petit et le Grand catéchismes, publiés en 1529. L'année suivante, la Confession d'Augsbourg, rédigée par son ami Mélanchthon en jette les bases. Luther, dont l'influence s'est étendue à de nombreuses régions d'Allemagne et dont l'église est bien enracinée, meurt en 1546 dans un climat apaisé.

Martin Luther : OEUVRES

En savoir plus