Alberto Manguel

Alberto Manguel

Alberto Manguel est l'un des grands noms de la littérature argentine, installé en France depuis 2001 après une vie assez errante en raison de la situation politique de son pays. Ce fou de livres -il en possède plus de 30000- leur a consacré l'essentiel de son oeuvre, histoire de la lecture, bibliothèque idéale et critique.

Alberto Manguel a passé ses premières années en Israël où son père était ambassadeur. Il est élevé en anglais et en allemand et n'apprend l'espagnol qu'au retour de sa famille en Argentine quand il a 7 ans. Sa passion pour les livres le conduit à travailler dans une librairie dès l'âge de 16 ans. Il y rencontre Jorge Luis Borges déjà frappé de cécité, qui lui demande de lui servir de lecteur. A son contact, parallèlement à ses études de lettres, il apprend beaucoup et découvre nombre d'écrivains. Il quitte l'Argentine en 1968, à 20 ans, juste avant le début de la dictature et même une vie assez nomade d'un pays européen à l'autre, France, Angleterre, Italie et même Tahiti, reconnaissant à Julio Cortazar, Hector Banciotti et Geneviève Serreau de lui avoir procuré les traductions et articles qui lui permettent de vivre. Son mariage l'entraine au Canada où il vit une vingtaine d'années, le temps d'élever ses enfants et obtient la nationalité canadienne en 1985. Il n'y reste pas cependant et achète un ancien presbytère des environs de Poitiers en 2001, assez grand pour abriter sa collection de 30000 livres. Son oeuvre : une poignée de romans, des anthologies et surtout des essais sur la lecture et la littérature, Guide de nulle part et d'ailleurs, Une histoire de la lecture, Dans la forêt du miroir, essai sur les mots et le monde, titre réminiscent de Lewis Carrol, Chez Borges, Petites histoires de la littérature américaine, et Journal d'un lecteur. Il est juré de plusieurs prix littéraires.

Alberto Manguel : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus