Philippe Muray

Philippe Muray

Philippe Muray est un écrivain français qui a fait oeuvre de moraliste en dénonçant avec un humour et un sens de la dérision féroces les travers de notre époque, d'une manière qui a rappelé Céline à certains de ses lecteurs.

Philippe Muray a baigné dans la littérature dès sa naissance. Son père, Jean Mur ay, est un écrivain pour la jeunesse qui fit le bonheur des lecteurs de la Bibliothèque verte et le traducteur de plus de 200 livres, ouvrages jeunesse, grands textes classiques de langue anglaise, Melville, Dickens, Kipling, Jack London, mais aussi la reine du roman rose, Barbara Cartland. Sa mère est une lectrice boulimique. Tous deux ont développé et encouragé chez leur fils le goût de la lecture et l'amour de la littérature. Après le bac, Philippe Muray étudie les lettres classiques à la Sorbonne. Ami de Philippe Sollers, il publie ses premiers romans chez Gallimard, puis chez Denoël où Sollers est alors éditeur. Son essai sur Céline reçoit une réception contrastée car certains lui reprochent de ne pas vouloir séparer l'écrivain du pamphlétaire antisémite. Il conçoit le projet de L'empire du bien et du XIXè siècle à travers les âges pendant l'année où il enseigne la littérature française à l'université californienne de Stanford. Ses articles de revues et derniers essais sont rassemblés après sa mort prématurée en 2006 en quatre volumes sous le titre Exorcismes spirituels.

La Procure aime particulièrement :

Essais

Belles lettres ,

L'avis de La Procure

Voici la réédition de sept textes majeurs de Philippe Muray, dont la stature, quelques années après sa mort, ne cesse d'impressionner. Cet enfant de Bloy, de Céline et de Rabelais, a porté au paroxysme un regard désabusé, mais non sans lucidité, sur la décomposition du monde et l'omnipotence de la "bien-pensance", dans une langue altière et hilarante. A découvrir d'urgence.

Philippe Muray : OEUVRES