Frédérique Neau-Dufour

Frédérique Neau-Dufour

Frédérique Neau-Dufour est une historienne qui a été chargée de recherche à l'institut Charles de Gaulle et a écrit les biographies dYvonne de gaulle et de Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Un temps conseillère au secrétariat d'état aux Anciens Combattants, elle dirige aujourd'hui le Centre européen du résistant déporté&

Frédérique Neau-Dufour a mené de front des études à Sciences-Po et un cursus d'histoire, jusqu'à l'agrégation. Elle a ensuite enseigné plusieurs années au lycée international de Saint Jean de Luz, tout en préparant une thèse, soutenue en 1998, sur Ernest Psichari, le neveu d'Ernest Renan, jeune écrivain converti au catholicisme et tombé au champ d'honneur en 1914, dont le roman Le voyage du Centurion marqua profondément, dit-on, le jeune Charles de Gaulle. Est-ce ce travail qui l'a menée à la Fondation Charles de Gaulle dont elle a été la chargée de recherche ? Elle a été à ce titre responsable de la Boisserie et commissaire de l'exposition du mémorial Charles de Gaulle. Elle a eu accès à des archives qui lui ont permis d'écrire une biographie très documentée de la femme du Général, Yvonne de Gaulle, dans laquelle elle fait le portrait d'une femme bien différente de l'image effacée de Tante Yvonne. Elle a également consacré un livre à l'autre grande figure féminine de la famille de Gaulle, la nièce du Général, Geneviève de Gaulle Anthonioz, résistante de la première heure déportée à Buchenwald et à la Libération animatrice avec le père Joseph Wresinski du mouvement ADT-Quart-Monde. Frédérique Neau-Dufour, qui a occupé ensuite la fonction de conseillère auprès du secrétariat d'état aux Anciens Combattants, est depuis l'automne 2011 directrice du Centre européen du résistant déporté dont le siège est dans l'ancien camp de concentration du Struthof en Alsace. Sensible aux problèmes actuels de la jeunesse, elle a également écrit un livre sur les dangers de la drogue.

Autres contributions