John Newman

John Newman

John Newman est un prêtre anglican qui a évolué de la tendance proche du protestantisme de l'église d'Angleterre jusqu'à celle proche du catholicisme pour ensuite la quitter et se convertir et mener une réflexion théologique qui lui vaut d'être fait cardinal par le pape Léon XIII. Il a été béatifié en 2009 par le pape Benoît XVI.

John Newman est né à Londres en1801. Au cours de ses études, il est influencé par le mouvement évangélique et c'est vers l' église basse, le courant proche du protestantime de l'église anglicane, qu'il se tourne lorsqu'il est ordonné pendant ses études à l'université d'Oxford en 1824. Enseignant au collège Oriel d'Oxford, il étudie la patristique et réfléchit sur les racines de l'anglicanisme et sur ses liens avec la royauté. Il diffuse le fruit de ses recherches sous forme de tracts qui donnent naissance au Mouvement d'Oxford. Il évolue de l'église basse à la haute église, plus proche du catholicisme et ne se reconnaissant plus dans une église qu'il estime désormais schismatique, franchit le pas décisif et se convertit en 1845. Il part alors en Irlande fonder une université catholique à Dublin mais démissionne et rentre en Angleterre en 1857. Suspect de libéralisme aux yeux du clergé catholique britannique, de la curie romaine et du pape Pie IX, il écrit le récit de sa conversion dans Apologia pro sua vita en 1862 et approfondit sa vision théologique dans plusieurs ouvrages qui ont un grand retentissement et dont certain thèmes seront repris par le concile Vatican II au siècle suivant. Il s'oppose en particulier au dogme de l'infaillibilité pontificale finalement adopté par le concile Vatican I en 1870. Mais on lui refuse d'ouvrir un collège universitaire ouvert aux catholiques près d'Oxford. Le nouveau pape, Léon XII le crée cependant cardinal en 1879. Il passe les dernières années de sa vie à Rome et rentre à Birmingham pour y mourir en 1890.

La Procure aime particulièrement :

Apologia pro vita sua

Ad Solem ,

L'avis de La Procure

1864. Newman est délaissé dans l'Eglise catholique. Profitant de ces circonstances, un intellectuel anglican, Charles Kingsley, défie Newman en mettant en cause l'honnêteté de sa conversion : "après tout, tout le monde sait que les prêtres catholiques sont des menteurs". Il croyait enterrer un mort, en réalité il venait de réveiller un lion. Newman réunit lettres et documents et produisit en quelques semaines un chef d'oeuvre d'intelligence et de style : l'Apologia pro vita sua, une autobiographie spirituelle indispensable pour connaître un futur saint de l'Eglise.

36.00€

En stock, expédié sous 48 h

Ma sélection Liste cadeaux

John Newman : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus