Marie Nimier

Marie Nimier

Marie Nimier, fille de l'écrivain Roger Nimier chef de file des Hussards, s'est d'abord consacrée à la musique avant de se tourner vers l'écriture. Son premier roman a été très remarqué. De livre en livre, romans et une émouvante évocation de son père, elle s'est installée dans le paysage littéraire français.

Marie Nimier n'est pas venue tout de suite à la littérature, malgré le nom qu'elle porte et des études de lettres. Attirée par la chanson et par la scène, elle écrit des textes qu'elle chante dans différents groupes. Son premier roman, Sirène paraît en 1985. La curiosité pour cette fille de fait vite place à l'intérêt pour une écriture sensible et originale qui s'impose au rythme d'un livre tous les deux ans. La reine du silence, paru en 2004, est une évocation de son père, qu'elle a peu connu puisqu'elle avait à peine 5 ans à sa mort en 1962. Le livre est récompensé par le prix Médicis, Les inséparables par le prix Georges Brassens en 2008. Elle s'est aussi tournée vers l'écriture théâtrale, sa dernière pièce, La confusion a été jouée en 2012 au Théâtre du Rond-Point, et la littérature jeunesse, avec une dizaine de livres publiés à ce jour. Mais elle n'oublie pas la musique pour autant et exerce une importante activité de parolière, parfois en collaboration avec Jean Rouaud. Elle a écrit des textes pour les chanteurs les plus divers, de Johnny Halliday à Maurane. Elle a reçu en 2007 un disque de platine pour sa participation à l'album Jambalaya d'Eddy Mitchell et passe pour la parolière française la plus chantée. Una carrière sous le signe de l'éclectisme.

Marie Nimier : OEUVRES

Autres contributions