Sofi Oksanen

Sofi Oksanen

Sofi Oksanen est la toute jeune découverte de la littérature finlandaise. En à peine quatre romans, elle s'est imposée comme une des valeurs montantes. Purge, le troisième, a reçu en France le prix Fnac, décerné pour la première fois à un livre étranger et le Femina étranger.

Sofi Oksanen est née dans la paisible Finlande, d'un père finlandais et d'une mère estonienne qui avait réussi à fuir son pays occupé par les soviétiques. Elle-même a étudié la littérature à l'université d'Helsinki et l'art dramatique, qui marque son écriture romanesque aux dialogues serrés, au conservatoire de la ville. Ses quatre romans qui forment une tétralogie réglent eurs comptes avec le destin de l'Estonie annexée par Staline en 1939, et restée un demi-siècle sous la botte soviétique et avec le destin de ceux qui ont dû traverser clandestinement la frontière pour chercher une autre vie en Finlande ou plus loin encore. Les vaches de Staline évoquent plusieurs de ces femmes. Après Baby Jane, Purge, d'abord une pièce de théâtre, reçoit le prix Finlandia dans son pays et en France le prix Fnac et le Femina étranger. Quand les colombes disparurent revient sur cette histoire estonienne, annexée par Staline puis par Hitler puis reprise par Staline. Sofi Oksanen qui, enfant, y est allée en vacances, se rappelle les démêlés avec la bureaucratie soviétique, les grands-oncles, l'un déporté par les soviétiques, l'autre qui travaille pour eux. Elle le raconte avec vigueur, un critique a écrit que sa plume était aiguisée comme un canif.