(Pape) Paul VI

(Pape) Paul VI

Paul VI a eu la rude tâche de succéder à Jean XXIII qui avait su se faire aimer de tous et de répondre aux immenses espoirs suscités par l'ouverture du Concile Vatican II dont il lui incombait de mener à bien les travaux.

Paul VI, Giovanni Battista Montini, est né en Lombardie en 1897. Sa santé fragile ne lui permet pas de suivre une scolarité sormale et il étudie chez lui, jusqu'à son ordination en 1920. Sa santé lui interdisant la charge d'une paroisse, il est envoyé finir ses études aux universités grégorienne et Sapienza à Rome. Il est inscrit à l'académie des nobles ecclésiastiques qui forme les diplomates du Vatican. Entré à la Secrétairerie d'état en 1924, il manifeste très vite son opposition à Mussolini, et doit démissionner de la direction des aumôneries étudiantes. Après la guerre, il négocie pour que les accords du Latran soient inscrits dans la nouvelle constitution italienne et veille à la naissance du parti Démocratie chrétienne qui va gouverner l'Italie plusieurs décennies. Il atténue les conflits entre les théologiens progressistes, tel Yves-Marie Congar et Pie XII et s'intéresse à l'oecuménisme, concept encore neuf et suspect à cette époque. Il vit sa nomination comme archevêque de Milan en 1954 comme une sanction de son esprit d'ouverture. Mais à son avènement en 1958, Jean XXIII le crée cardinal et il participe activement à la préparation du concile Vatican II . Devenu pape en 1963 sous le nom de Paul VI, il mène à son terme le concile et met en oeuvre les réformes décidées. Il est le premier pape à entreprendre une série de voyages dans tout le monde catholique. Il meurt en 1978.