Régine Pernoud

Régine Pernoud

Régine Pernoud) est une historienne et archiviste-paléographe, ancienne élève de l'Ecole des Chartes qui a centré son travail de recherche sur le Moyen Age, et tout particulièrement les croisades et les grandes figures féminines de l'époque, Aliénor d'Aquitaine et surtout Jeanne d'Arc.

Régine Pernoud est née dans le Morvan en 1909, mais a grandi à Marseille où elle fait une licence de est lalettres pour pouvoir entrer à l'Ecole des chartes dont elle obtient le diplôme d'archiviste-paléographe en 1933, suivi d'une thèse sur le port de Marseille en 1935. Ses premiers livres, L'unité française et Lumières du Moyen Age datent de 1944. Mais elle doit attendre un poste 14 ans, pendant lesquels elle est contrainte d'accepter des travaux alimentaires. Ses premiers livres, L'unité française et Lumières du Moyen Age paraissent en 1944. Elle est enfin nommée, en 1947, conservateur au musée de Reims, puis en 1949 au musée de l'Histoire de France et enfin aux Archives Nationales. En 1974, elle crée, à la demande d'André Malraux le centre Jeanne d'Arc à Orléans et le dirige jusqu'à sa retraite en 1987. C'est en effet à la figure de Jeanne d'Arc qu'elle s'est attachée, et sur laquelle elle a écrit près d'une dizaine d'ouvrages, Vie et mort de Jeanne d'Arc dès 1953. Elle travaille aussi sur les croisades, Les Croisés en 1959, Les Croisades en 1960. Elle s'est attachée aux femmes et à leur condition au Moyen Age et a laissé de beaux portraits d'Aliénor d'Aquitaine et de la poétesse Christine de Pisan. Régine Pernoud, pour la petite histoire tante de Georges Pernoud, producteur de Thalassa, est décédée en 1998.

Régine Pernoud : OEUVRES

Autres contributions