Marie Dominique Philippe

Marie Dominique Philippe

Marie Dominique Philippe est un père dominicain qui fut un temps proche de Mgr Lefebvre et participa à la création de la Fraternité Saint Pie X avant de s'en éloigner. Il a fondé plusieurs congrégations religieuses. Son oeuvre philosophique et théologique, une trentaine de livres, est très importante par la variété des thèmes abordés.

variété des thèmes abordés. Marie Dominique Philippe est issu d'une famille très pieuse qui a donné sept de ses douze enfants à l'glise : quatre moniales, trois dominicains. Né en 1912, il entre chez les dominicains d'Amiens à 18 ans, avant de rejoindre le Saulchoir de Belgique pour sept années d'études, philosophie avec un mémoire sur la sagesse selon Aristote puis doctorat en théologie. Il devient alors professeur de philosophie aristotélicienne et thomiste et de théologie au Saulchoir de Paris puis, de 1945 à 1982, à l'université de Fribourg en Suisse. C'est là qu'il fait la connaissance de Mgr Lefebvre qu'il soutient lors de la création de la Fraternité Saint Pie X, dans le cadre de laquelle il donne souvent des conférences. Il s'en éloigne cependant lorsque Mgr Lefebvre refuse d'adopter le novus ordo missae du pape Paul VI. Il crée la congrégation des frères de Saint Jean à Fribourg en 1975, tout en restant dominicain. Suivent deux ordres de soeurs, les Soeurs contemplatives et les Soeurs apostoliques, réunies avec les frères, puis les oblats, des laïcs désireux de les rejoindre, dans la Famille Saint Jean. Le pape Jean Paul II, avec lequel il est lié d'amitié depuis bien avant son accession au pontificat, l'encourage. La pensée philosophique et théologique du père Philippe, essentiellement marquée par Aristote, Saint Thomas d'Aquin et l'évangile de Jean, se retrouve dans la trentaine de livres qu'il nous a laissés.

La Procure aime particulièrement :

Marie Dominique Philippe : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus