Raphaël Picon

Raphaël Picon

Raphaël Picon, pasteur et théologien protestant, a un parcours très oecuménique et une approche ouverte de la théologie, qu'il enseigne à la faculté protestante de Paris. Le titre humoristique - ses origines britanniques ?- d'un de ses nombreux livres le résume en forme de pirouette : Théologien sans être crétin.

Raphaël Picon a un parcours de formation religieuse inhabituel. Ce parisien né en 1968 est bilingue grâce à une mère britannique. Il a complété son cursus de théologie à la faculté protestante de Paris par des études dans une faculté orthodoxe libanaise, Saint Jean Damascène et à l'Union Theological Seminary de New York, une université théologique oecuménique rattachée à l'université de Columbia sa voisine. A son retour en France, il est plusieurs années pasteur et animateur biblique en Normandie, puis sans doute en raison de son profil bilingue, chargé de missions pour les relations internationales de l'ERF. En 2002, il succède à Laurent Gagnebin comme professeur de théologie pratique à la faculté de théologie protestante de Paris dont il est devenu doyen en 2007. Il appartient également au comité mixte protestant catholique. Il écrit sans relâche, des ouvrages de pastorale, L'art de prêcher, Réenchanter le ministère pastoral ou d'inspiration oecuménique, Le Christ à la croisée des religions. Il a aussi consacré une étude au poète américain transcendantaliste Emerson. Il cherche enfin à expliquer que la théologie n'est pas une science obscure réservée à un cénacle d'initiés avec deux livres au titre un peu provocant, Tous théologiens et Théologien sans être crétin.