Annie Pietri

Annie Pietri

Annie Pietri est devenue écrivain sur le tard, poussée par les livres-jeux qu'elle qu'elle utilise dans son métier d'orthophoniste. Son goût pour le Grand Siècle lui suggère l'intrigue de son premier roman et le succès est au rendez-vous. Elle peut désormais se consacrer à l'écriture uniquement.

Annie Pietri a grandi à Paris où elle est née en 1956 au bord des Arènes en plein coeur du Quartier Latin. Elle entreprend des études de médecine puis bifurque vers l'orthophonie et présente son mémoire en 1979. Elle commence à exercer à Auxerre puis se réinstalle à Paris. L'idée lui vient de ses premiers essais littéraires avec les livres-jeux de la collection Vivez l'Aventure qu'elle utilise pour la rééducation de petits dyslexiques. Elle propose un projet à l'éditeur, accepté en 1998 : c'est Le palais aux 100 festins, bientôt suivi de deux autres. Elle a alors l'idée d'un roman que les Editions Bayard publient en 2004, dont le cadre est encore Versailles : elle connaît le château et son parc comme sa poche car elle appartient depuis de nombreuses années à la Société des amis de Versailles qui aide à la restauration et à l'ameublement du château en recherchant des mécènes. Les orangers de Versailles parait en 2000, bientôt suivis par les deux volumes des aventures de la jeune Alix de Maison-Dieu et le premier reçoit le prix ados Ille et Vilaine avant d'être traduit en plusieurs langues. Annie Pietri a aussi écrit l'adaptation du roman de Théophile Gautier Mademoiselle de Maupin pour la télévision.

Annie Pietri : OEUVRES

Autres contributions