Philippe Plet

Philippe Plet

Philippe Plet appartient à l'ordre fondé par Saint Paul de la Croix, la Congrégation des Passionnistes. Il vit au désert une vie érémitique dans une région isolée de l'Aude mais selon la vocation de son ordre, porte la bonne parole, par le moyen de conférences, mais aussi de livres.

Philippe Plet a ressenti l'appel très jeune, mais s'est donné le temps de la réflexion et de l'approfondissement. Pendant trois ans, il lit la Bible, voyage, multiplie les rencontres, avant de s'engager dans des études de théologie à l'université de Fribourg en Suisse. Il est attiré par la Congrégation des passionnistes fondée en Italie au XVIIIè siècle par Saint Paul de la Croix, la seule dont la spiritualité est toute entière appuyée sur la passion du Christ. Il part en Italie faire son noviciat et préparer une licendce de théologie à l'Angelicum, l'université Saint Thomas d'Aquin de Rome. La règle de la congrégation est austère, silence, solitude, prière. S'y ajoute la prédication et la direction spirituelle. Ordonné en 1998, le père Plet s'installe en 2001 au désert dans un ermitage de l'Aude et anime le sanctuaire marial Notre Dame du Cros non loin de Carcassonne. Prédication, conférences et livres : après un ouvrage consacré au fondateur de la congrégation, il s'attache à Saint Jean, son inspiration quotidienne, Les sept secrets de Saint Jean, dans le quel il étudie l'évangile mais également l'Apocalypse. Il a approfondi ce thème dans Babel et le culte du bonheur et Les grandes énigmes de l'Apocalypse.