Pierre Rabhi

Pierre Rabhi

Pierre Rabhi, d'origine algérienne, adopté par un couple français et converti au catholicisme, est l'un des pionniers de l'écoagriculture ou agroécologie, un mode de culture respectueux de l'environnement et des ressources naturelles. On retrouve ce souci dans ses nombreux livres, essais ou romans.

Pierre Rabhi, né musulman dans l'Algérie encore coloniale, fréquente l'école coranique et l'école française avant d'être adopté par une famille française. Il se convertit au catholicisme à l'âge de 16 ans. Il s'installe en France dès le début de la guerre d'indépendance car sa situation d'algérien adopté par un français lui vaut le rejet des deux camps. Il souhaite devenir paysan et s'installe en Ardèche où il travaille trois ans comme ouvrier agricole tout en se formant dans une maison familiale rurale, avant de se mettre à son compte avec un élevage de chèvres et l'expérimentation d'une agriculture biodynamique. Précurseur du mouvement néorural qui s'accentuera après Mai 68, son expérience est assez fructueuse pour qu'on lui demande dès 1978 de la partager : il devient formateur en agroécologie au CEFRA. Il se rend au Burkina Faso en 1981 dans le cadre de Paysans sans frontières. C'est le début de nombreuses actions de développement en Afrique mais également en Pologne et en Ukraine. Il crée mouvements et associations, Oasis en tous lieux, Terre et humanisme et commence à coucher son expérience sur le papier en 1983 avec Du Sahara aux Cévennes ou la reconquête du songe. En dehors d'un ou deux romans, tous ses livres traitent de sa conviction qu'il faut produire autrement pour produire mieux et assurer la subsistance de toutes les populations du globe : Parole de terre : une initiation africaine, Conscience et environnement, Manifeste pour la terre et l'humanisme. Pour une insurrection des consciences. Il a aussi participé à des livres d'entretiens avec Nicolas Hulot, Graines de possibles, regards croisés sur l'écologie et dans Ecologie et spiritualité, avec des philosophes et des théologiens, Albert Jacquard, Eugen Drewemann.

La Procure aime particulièrement :

Pierre Rabhi : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus