Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau dont on a fêté en 2012 le tricentenaire de la naissance est l'un des philosophes majeurs de la période des Lumières. Partant du postulat que l'homme est bon par nature, il a écrit deux textes qui inspireront Mirabeau, Danton et Robespierre : Discours sur l'origine de l'inégalité et Du contrat social.

Jean-Jacques Rousseau a connu une existence agitée où les persécutions réelles dues à ses écrits, ont été aggravées par son caractère soupçonneux et morbide. Il fuit Genève à 16 ans et trouve refuge à Annecy chez Mme de Warens chez qui il se convertit au catholicisme. Alternent alors des périodes de vie errante et des séjours dans la propriété de Mme de Warens, les Charmettes, où il complète son éducation par des lectures extensives. Il s'installe à Paris en 1742 et tente de vivre de sa musique. Il y vit avec une blanchisseuse, Thérèse Levasseur dont il aura 5 enfants, tous placés aux Enfants Trouvés. Rendu célèbre par sa première oeuvre, le Discours sur la science et les arts et son opéra comique Le devin de village, il s'installe à l'Ermitage, près de Montmorency, où l'a invité Madame d'Epinay puis, après sa brouille avec elle et avec les Encyclopédistes, à Montmorency où il écrit plusieurs oeuvres majeures, Emile ou de l'éducation, La Nouvelle Héloïse et Du contrat social dans lequel il prône une liberté individuelle subordonnée à la souveraineté de la nation, idée qui se retrouvera dans la constitution de 1793. Sa Confession d'un vicaire savoyard qui affirme sa croyance en un Etre Suprême l'oblige à fuir en Suisse pour éviter l'arrestation. Suivent huit années d'errance. Ses très mauvaises relations avec Voltaire qui va jusqu'à réclamer pour lui la peine capitale l'obligent à quitter la Suisse et se réfugier chez le philosophe anglais David Hume avec qui il se querelle aussi. Il rentre alors en France, change sans cesse de domicile, obsédé par l'idée d'un complot contre lui et rédige Les Confessions et Les rêveries d'un promeneur solitaire. Il meurt à Ermenonville en 1778 et repose au Panthéon à côté de son ennemi Voltaire.

Jean-Jacques Rousseau : OEUVRES

En savoir plus