Francois Roustang

Francois Roustang

François Roustang a un parcours singulier et est parfois considéré comme le trublion de la psychanalyse. Cet ancien jésuite, auteur d'études sur Saint Ignace a adopté une démarche thérapeutique différente, fondée sur l'hypnose.

François Roustang a suivi le long parcours du noviciat jésuite et a parallèlement étudié la philosophie et la psychiatrie. Pendant ses années au sein de la Compagnie de Jésus, il a codirigé avec Michel de Certeau la revue Christus et a écrit plusieurs livres de spiritualité et d'histoire religieuse, Jésuites de la Nouvelle-France, Une initiation à la vie spirituelle, Saint Ignace : constitutions de la Compagnie de Jésus. Un article paru pendant le concile Vatican II sur la désaffection des chrétiens est critiqué par le pape Paul VI et par la compagnie de Jésus qui le démet de ses fonctions. Il quitte alors la vie religieuse, se marie et s'installe comme psychanalyste. Il appartient à l'Ecole freudienne de Jacques Lacan, mais s'y sent vite aussi mal à l'aise que dans l'Eglise, à cause du rapport de soumission entre maitre et disciple, qu'il dénonce dans Un destin si funeste. Il participe à la revue Critique, pour marquer la distance grandissante qu'il prend avec la psychanalyse. Il s'intéresse à l'hypnose, s'y initie avec des hypnothérapeutes américains et se met à la pratiquer avec ses patients. Son livre Qu'est-ce que l'hypnose fait de lui un expert sur la question. Il confirme sa rupture avec Lacan avec Lacan, de l'équivoque à l'impasse.Il se tourne également vers le grand public avec des ouvrages accessibles sur sa discipline, Comment faire rire un paranoïaque , Le thérapeute et son patient ou Il suffit d'un geste.

Francois Roustang : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus