Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin a mené de front plusieurs carrières : neurologue, pionnier du mouvement Médecins sans Frontières, diplomate et maintenant écrivain, le plus jeune jamais élu à l'Académie Française.

Jean Christophe Rufin est né à Bourges en 1952. Abandonné par son père, il est élevé par son grand-père, médecin rescapé de Buchenwald. Il mène de front des études de médecine et de sciences politiques. Neurologue, il exerce dans différents services psychiatriques. Parallèlement il s'engage dans le mouvement Médecins sans Frontières aux côtés de Bernard Kouchner et accomplit de nombreuses missions en Afrique Orientale et en Amérique Latine, avant de devenir directeur médical d' Action contre la Faim en Ethiopie. Il conduira aussi la mission française en Bosnie et occupera aussi les fonctions d'administrateur de la Croix-Rouge Française. En 2007 il est nommé ambassadeur au Sénégal. Cette expérience a nourri ses premiers livres, essais comme Le Piège Humanitaire ou romans comme Les Causes Perdues, prix Interallié 1999, avant d'élargir ses sources d'inspiration. Il a reçu le Goncourt du premier roman pour L'Abyssin en 1997, puis le Goncourt lui même en 2001 pour Rouge Brésil. Il a été élu à l'Académie Française au fauteuil d'Henri Troyat en 2008.