Françoise Sagan

Françoise Sagan

Françoise Sagan a été révélée à l'âge de 18 ans par Bonjour, tristesse qui a choqué par la liberté de ton d'une aussi jeune romancière mais a été couronné par le Prix des Critiques.

Françoise Sagan est née Françoise Quoirez dans le Lot en 1935 et écume les collèges religieux d'où, libre et indisciplinée, elle se fait régulièrement renvoyer. Elle lit énormément et voue dès l'adolescence un culte passionné à Rimbaud, Proust aux romanciers américains. Elle envoie le manuscrit de Bonjour tristesse, dont le titre est emprunté à Eluard à plusieurs éditeurs et Julliard l'accepte à l'automne 53. Le livre, publié sous un pseudonyme choisi dans l'oeuvre de Proust, est couronné par le prix des Critiques l'année suivante. La hardiesse de cette jeune fille, qui annonce la libération sexuelle des années 60, choque beaucoup, François Mauriac la surnomme Un charmant petit monstre, mais c'est un immense succès de librairie, 850000 exemplaires sont vendus dans l'année. Son deuxième roman un certain sourire paraît deux ans plus tard. Mais trop riche trop tôt, Françoise Sagan succombe aux démons de l'alcool, du jeu, de la vitesse. Elle a un grave accident de voiture en 1957 et devient dépendante de la morphine qu'on lui administre. Sa carrière de romancière est couronnée de succès, mais ses livres sont critiqués pour leur légèreté et n'obtiennent pas de prix littéraires, e, dehors du prix Prince Pierre de Monaco décerné en 1985 à l'ensemble de son oeuvre. Cependant les livres d'essais qu'elle publie en 1984, Avec mon meilleur souvenir et en 1993 Et toute ma sympathie font l'unanimité. La fin de sa vie est obscurcie par de graves problèmes financiers à la suite d'un redressement fiscal qui la laisse ruinée et une santé de plus en plus chancelante, usée par les excès. Elle meurt en 2004.