Edward Schillebeeks

Edward Schillebeeks

Edward Schillebeeks est un théologien dominicain belge, ami des pères Congar, Chenu et Urs von Balthasar, qui fut expert au concile Vatican II où sa méthode de recherche originale tentait d'allier thomisme et phénoménologie, et l'un des fondateurs de la revue Concilium.

Edward Schillebeeks est né à Anvers en 1914. Il a fait ses études secondaires dans un collège jésuite, mais c'est au noviciat dominicain qu'il choisit d'entrer en 1934. Il étudie la philosophie et la théologie à Louvain et est ordonné prêtre en 1941. Dès 1943, il enseigne la pensée de Saint Thomas d'Aquin à Louvain. A la Libération, il part compléter ses études à Paris, à la Sorbonne et à l'EPHE, mais aussi au Saulchoir où il fait la connaissance de Dominique Marie Chenu et d'Yves Congar, influences majeures sur sa pensée. Sa thèse est publiée en 1952 sous le titre L'économie sacramentelle du salut. En 1968, il est nommé professeur de théologie dogmatique et d'histoire de la théologie à l'université hollandaise de Nimègue. Il passera le reste de sa vie dans cette ville, y restera après sa retraite en 1983 et y mourra en 2009. Il y introduit la Nouvelle théologie des pères Congar, Chenu et Urs von Balthasar et fonde la Revue de théologie. Nommé expert au concile en 196é, sa contribution sera déterminante pour la Constitution sur la révélation divine, Dei verbum. Après le concile, il fonde la revue Concilium avec les pères Rahner, Chenu, Congar et Hans Küng et participe au mouvement progressiste du catéchisme hollandais. Ses prises de position, en particulier sur le célibat des prêtres, ne sont pas toujours appréciées à Rome par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Il n'est cependant jamais condamné et tout le monde reconnaît en lui l'un des théologiens les plus éminents du XXè siècle.

Autres contributions