Leonardo Sciascia

Leonardo Sciascia

Leonardo Sciascia est le chantre de la Sicile, son île natale, qu'il n'a pratiquement jamais quittée. Son oeuvre lui est consacrée. Il en décrit la beauté et la rudesse mais aussi les côtés sombres, l'omniprésence de ma mafia et ses collusions avec certains gouvernements italiens.

Leonardo Sciascia vient d'un milieu modeste implanté dans la région des mines de soufre de Sicile, la province d'Agrigente et a toujours rêvé d'être écrivain. Un professeur de l'école normale d'instituteurs guide ses lectures, lui fait découvrir la littérature française et américaine. Instituteur dès 1941, il publie son premier livre en 1949, A chaque jour suffit sa peine et l'année suivante une satire de la dictature fasciste, Fables de la dictature. Il accède à la notoriété en 1960 avec le premier ouvrage dans lequel il aborde le sujet de la mafia qui gangrène l'ile, Le jour de la chouette. Il s'installe à Palerme en 1967 et travaille jusqu'en 1970 pour l'Education nationale. Il prend alors une retraite anticipée pour écrire sans relâche. Ses livres, romans pour la plupart, mais aussi essais ou pièces de théâtre, critiquent violemment la sclérose politique italienne, la mafia et la collusion entre elle et certains gouvernements, l'omerta qui paralyse la justice, ainsi L'affaire Moro, ce premier ministre enlevé puis assassiné par les Brigades rouges, la pièce Le député, dénonciation de ces compromissions, Toto modo qui s'en prend à la démocratie chrétienne, le parti longtemps au pouvoir et souvent corrompu et Le contexte, transposé au cinéma par Francesco Rosi sous le titre Cadavres exquis, livre qui a suscité de violentes polémiques. Il soutient la lutte des peuples du bloc communiste et dédie à Alexandre Dubcek une allégorie des rapports entre URSS et "pays frères", La controverse liparitaine. Sciascia, conseiller municipal de Palerme, lutte jusqu'à sa mort en 1989 contre la mafia et la corruption. Un des auteurs majeurs du XXè siècle dont l'oeuvre déborde des frontières italiennes.

Leonardo Sciascia : OEUVRES

Autres contributions