Isaac Bashevis Singer

Isaac Bashevis Singer

Isaac Bashevis Singer, écrivain polonais naturalisé américain est un écrivain de langue yiddish qui s'inscrit dans la tradition des conteurs juifs. Jusqu'alors peu connu en dehors des Etats-Unis, il a accédé à la notoriété mondiale lorsqu'il reçut le prix Nobel de littérature en 1978.

Isaac Bashevis Singer nait en Pologne en 1902, dans une famille de rabbins. Il fréquente l'école rabbinique et apprend outre le yiddish qu'il parle en famille et le polonais, l'hébreu moderne. Il commence dès 1922 à publier contes et nouvelles en hébreu dans des revues yiddish. Son premier roman, La corne de bélier paraît en 1935. Il travaille également comme correcteur et traducteur, de Thomas Mann et Stefan Zweig en particulier. L'antisémitisme grandissant en Pologne les décide, son frère et lui, à la quitter pour les Etats-Unis en 1935. Son autre frère et leur mère restés en Pologne mourront en déportation en Union Soviétique en 1945. Singer reprend sa carrière d'écrivain, en yiddish et non plus en hébreu moderne et ses oeuvres commencent à connaître un grand retentissement dans son pays d'adoption grâce à l'écrivain juif américain Saul Bellow qui les traduit en anglais à partir de 1950. Le succès vient de l'humour de Singer, hérité des conteurs juifs traditionnels, sur lequel se greffe peu à peu une méditation sur la condition juive en proie au doute et à l'errance. Récompensé à deux reprises par le prix Louis Lamed puis en 1974 par le National Book Award, le prix Nobel de littérature le fait accéder à la reconnaissance internationale en 1978. Son oeuvre qui comprend 18 romans, des écrits autobiographiques, des contes pour enfants et des recueils de nouvelles, dont Yentl adapté au cinéma par Barbra Streisand, est alors traduite dans le monde entier. Il est mort en Floride en 1991.

Isaac Bashevis Singer : OEUVRES