Gerd Theissen

Gerd Theissen

Gerd Theissen, qui enseigne le Nouveau Testament à la prestigieuse université de Heidelberg a mis au point une approche sociohistorique des textes, pour tenter de retrouver le contexte social, culturel, économique et politique de la vie du Christ et des premières communautés chrétiennes.

Gerd Theissen a étudié la théologie luthérienne à l'université de Bonn et obtenu son doctorat en 1968 puis son habilitation quatre ans plus tard avec une thèse sur les miracles des premiers âges de la chrétienté. Il a commencé sa carrière d'enseignant à Bonn, a ensuite été nommé à Copenhague et en 1980 jusqu'à sa retraite à Heidelberg, l'une des plus anciennes et plus prestigieuses universités d'Allemagne, et a tenu le rôle de secrétaire du département de philosophie de l'Académie des sciences de la ville. Il est le pionnier de l'utilisation des méthodes de la recherche sociologique dans l'étude des écrits du Nouveau Testament. Mais le fait d'abord en théologien en recherche des sources de la foi. Le christianisme de Jésus, publié en 1978, est devenu un classique, suivi par Histoire sociale du christianisme primitif, Le mouvement de Jésus, La religion des premiers chrétiens, quelques titres parmi la trentaine sortie d sa plume, auxquels il faut ajouter Psychologie des premiers chrétiens - sa femme est psychothérapeute - et un roman, L'ombre du galiléen. Pourquoi la fiction ? Il s'en explique : il s'agit pour lui de proposer une image du Christ qui correspond à l'état actuel de la recherche, le travail de l'historien, et reste compréhensible au lecteur contemporain.