Arnold Toynbee

Arnold Toynbee

Arnold Toynbee appartient à une grande famille d'intellectuels britanniques. Passionné d'histoire, il a étudié les civilisations antiques et leur déclin, mais s'est aussi penché sur l'histoire récente, notamment à travers une importante activité journalistique.

Arnold Toynbee est issu d'une famille de brillants intellectuels : son grand-père médecin a fait progresser la connaissance des mécanismes de l'audition, son oncle fut un économiste réputé. Lui même épousera la fille du meilleur spécialiste de la Grèce ancienne de son époque et leur fils, Philip Toynbee est écrivain. Arnold Toynbee reçoit donc une éducation soignée qui le mène au prestigieux Balliol College de l'université d'Oxford où il s'oriente vers l'histoire puis à l'Ecole Britannique d'Athènes. A son retour, il devient professeur d'histoire ancienne à Balliol. La première guerre mondiale le voit affecté au service du renseignement du Foreign Office qui l'enverra ensuite à la conférence de paix qui élabore le Traité de Versailles. A son retour, il est nommé professeur d'études grecques et byzantines à l'université de Londres et couvre pour la presse le conflit gréco turc. En 1925, la London School of Economics l'accueille en tant que professeur d'histoire internationale. Il demeure à ce poste jusqu'à sa retraite et meurt en 1975, âgé de 86 ans. Son oeuvre majeure, Etude de l'histoire, est une vaste synthèse en 12 volumes de l'histoire mondiale envisagée sous l'angle comparatif et celui du déclin des civilisations. Ce souci se retrouve dans ses autres titres, La grande aventure de l'humanité, Guerre et civilisation, La civilisation à l'épreuve,

Arnold Toynbee : OEUVRES

En savoir plus