Mario Vargas Llosa

Mario Vargas Llosa

Mario Vargas Llosa est un des grands écrivains dont s'honore l'Amérique Latine, dont l'oeuvre a été récompensée en 2010 par le prix Nobel de littérature. Comme nombre de ses confrères d'Amérique du Sud, il s'est engagé en politique au point d'être candidat à l'élection présidentielle péruvienne en 1990.

Mario Vargas Llosa est né à Arequipa au Pérou en 1936. Il passe sa petite enfance en Bolivie puis revient à Lima à l'âge de 10 ans. Son père l'envoie à 14 ans dans une académie militaire dont le souvenir épouvantable lui inspirera l'un de ses livres. Il étudie la littérature et le droit à l'université de Lima tout en collaborant à des revues littéraires. Son engagement au parti communiste est de courte durée, en raison des options staliniennes en matière d'art et de culture. Une bourse lui permet d'aller étudier à Madrid où il soutient sa thèse en 1958. Il ne retournera pas au Pérou avant 1974. Son premier recueil de nouvelles Les caïds, 1959, est très remarqué. Malgré le refus d'une nouvelle bourse, l s'installe à Paris où il enseigne l'espagnol puis travaille à l'AFP, tout en écrivant sans relâche. Il s'installe ensuite à Londres puis à Barcelone. A son retour au Pérou, il est un auteur reconnu. La ville et les chiens, en 1963, transposition de ses années à l'académie militaire, traduit en une vingtaine de langues et récompensé de plusieurs prix, l'a rendu célèbre dans le monde entier. La critique parle volontiers de son bouillonnement littéraire. Il est invité pour cours et conférences par toutes les grandes universités à travers le monde. Après son retour au Pérou, il s'engage en politique au sein du parti libéral, mais sa candidature à l'élection présidentielle de 1990 est un échec. Il quitte alors son pays pour s'installer à Madrid et obtient la nationalité espagnole en 1993. Le prix Nobel de littérature lui est attribué en 2010 pour ses images aiguisées de la résistance de l'individu, de sa révolte et de son échec.