Vladimir Volkoff

Vladimir Volkoff

Vladimir Volkoff, écrivain français d'origine russe, est l'auteur d'une oeuvre considérable : romans, pièces de théâtre, essais, en particulier sur la désinformation et, après son retour à la foi orthodoxe de son enfance, écrits théologiques.

Vladimir Volkoff est né en France en 1932, de parents russes qui ont fui la révolution bolchévique. Il grandit à Paris et en Normandie. Il passe une licence de lettres classiques à la Sorbonne et un doctorat de philosophie à l'université de Liège. Il enseigne l'anglais au collège jésuite d'Amiens avant de partir faire son service militaire en Algérie. Il y devient officier et s'initie au renseignement. Il y mûrit ses premiers livres mais doit rentrer à contrecoeur à l'indépendance. Affecté au ministère des armées, il publie son premier roman, L'agent triple et imagine la série des Langelot pour la Bibliothèque Verte. Au cours d'un voyage aux Etats-Unis, on lui propose un poste de professeur à Atlanta. C'est là qu'il lit les oeuvres du père Serguei Boulgakov qui le ramènent à la foi de son enfance. Les livres se succèdent, le quatuor Humeurs de la mer, hommage au quatuor Alexandrie de Lawrence Durrell, Le retournement, et à la demande du chef du contrespionnage français, Le montage, grand prix du roman de l'Académie Française, qui dénonce le danger de la désinformation. Le régime communiste tombé, il fait son premier voyage en Russie en 1991. Il quitte les Etats-Unis et se réinstalle en France en 1994, sa renommée d'écrivain bien établie. Il crée aux Editions du Rocher une collection de livres consacrée à la désinformation car il estime que la chute du communisme ne l'a pas fait cesser, au contraire. Il écrit aussi de nombreux textes se spiritualité orthodoxe, Lecture des quatre évangiles, Douce orthodoxie et une biographie de son grand-oncle, le compositeur Tchaïkowski. Il meurt en 2005, en pleine correction des épreuves de Le tortionnaire, roman dans lequel il revient sur les affres de la guerre d'Algérie.

Vladimir Volkoff : OEUVRES

Autres contributions