Eric Weil

Eric Weil

Eric Weil, allemand de naissance, a pris le chemin de l'exil dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Il a fondé la revue Critique avec Georges Bataille au lendemain de la guerre. Admirateur de Kant, il a publié nombre d'ouvrages de philosophie morale et politique.

Eric Weil a étudié la philosophie et la médecine à l'université de Berlin et consacré sa thèse au philosophe et alchimiste lombard du XVè siècle Pietro Pomponazzi, sous la direction d'Ernst Cassirer, avant de poursuivre ses recherches sur la Renaissance. Invité à rejoindre le ministère de la culture et de la propagande de Goebbels à l'arrivée d'Hitler, il quitte aussitôt l'Allemagne, se réfugie en France où il connaît l'existence précaire des réfugiés et obtient la nationalité française en 1938. Mobilisé l'année suivante sous le nom d'Henri Dubois, il est fait prisonnier à la débâcle et passe cinq années en Stalag sans que transparaisse sa véritable origine. Il a eu le temps de soutenir un mémoire sur Pic de la Mirandole à l'EPHE et la rejoint à la Libération. Il est aussi recruté par le CNRS. Il contribue à renouveler la lecture de Hegel avec la publication de sa thèse complémentaire, Hegel et l'Etat et publie abondamment, Logique de la philosophie, Philosophie politique, Philosophie morale, Principes kantiens. Il est nommé en 1956 professeur à l'université de Lille et y reste 12 ans, jusqu'à sa nomination à celle de Nice en 1968. Il y enseigne jusqu'à sa retraite, mais c'est à Lille qu'il lègue sa somptueuse bibliothèque de plus de 10000 ouvrages de philosophie et de littérature. Un Institut Eric Weil a vu le jour à la suite de ce legs.

Eric Weil : OEUVRES

En savoir plus