Anne Wiazemsky

Anne Wiazemsky

Anne Wiazemsky, petite-fille de François Mauriac, d'abord comédienne puis écrivain, construit livre après livre une oeuvre pleine de sensibilité portée par ses souvenirs personnels.

Anne Wiazemsky est née à Berlin, où son père est fonctionnaire international, en 1947. Sa mère Claire est la fille aînée de François Mauriac. Son père est un prince russe dont la famille a émigré en France après la révolution de 1917. Son frère cadet est le dessinateur Wiaz. Orpheline de père à l'adolescence, elle devient la pupille de son grand-père. Sa vie de lycéenne prend une nouvelle direction lorsque Florence Delay qui a été la Jeanne d'Arc de Robert Bresson lui fait connaître le cinéaste en quête d'une jeune fille pour son nouveau film Au hasard, Balthazar. Ces débuts au cinéma seront l'occasion de la rencontre avec Jean Luc Godard qu'elle épouse en 1967 et avec qui elle tourne plusieurs films. Elle tourne aussi avec Pasolini et André Téchiné. Elle commence à écrire à la fin des années 80, plusieurs romans, délicats portraits féminins, saga d'une famille russe contrainte à l'exil par la révolution bolchévique, inspirée par l'histoire de sa famille paternelle, et des récits au ton très personnel, fait d'émotion et de pudeur, Hymnes à l'Amour où elle raconte la mort de son père, Mon enfant de Berlin, un épisode de la vie de sa mère, Jeune Fille, récit du tournage de Au Hasard Balthazar et Une Année Studieuse, récit de sa rencontre avec Jean-Luc Godard.

La Procure aime particulièrement :

Un saint homme

Gallimard ,

L'avis de La Procure

Un livre plein de grâce et de charme qui raconte les retrouvailles, après une longue interruption, de l'auteur, comédienne puis écrivain célèbre, avec un prêtre, le père Deau, qui a joué un rôle décisif dans la formation de la jeune fille qu'elle était. Comment un prêtre professeur de lettres s'est attaché - en tout bien tout honneur - à une de ses jeunes élèves à Caracas, Anne Wiazemski, fille d'un prince russe et de la fille de François Mauriac.

Apprendre le français à la petite-fille du grand Mauriac ne l'impressionne qu'un instant et il se met à l'encourager à développer son don d'écriture et à déployer toute la richesse de sa vie. Lorsqu'ils se retrouvent longtemps après, elle reprend conscience de son importance dans sa vie et lui continue de nourrir la relation avec elle, de loin en loin, avec bonheur, discrétion et pudeur. Jusqu'à la mort du prêtre en 2006 et même après, ce livre en est la preuve.

Anne Wiazemski lui fait l'hommage d'un beau portrait de prêtre, éducateur, initiateur, ami toujours bienveillant et émerveillé, qui ne juge pas la complexité de sa vie, mais l'accompagne en lui répétant qu'elle est "une âme pure", sans aucune condescendance. Ce livre est le récit merveilleux de leur accord en même temps que le récit précieux de la genèse des premiers livres de l'auteur.

Anne Wiazemsky : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus