Elie Wiesel

Elie Wiesel

Elie Wiesel est un écrivain et philosophe d'origine magyaro-roumaine naturalisé américain après la guerre, qui a été déporté et a consacré la majeure partie de sa vie à étudier la Shoah.

Elie Wiesel est originaire de Transylvanie en Roumanie, il appartient à la minorité hongroise de cette région où il est né en 1928. En 1943, il est déporté avec sa famille et tous les membres de la communauté juive à Auschwitz où meurent ses parents et sa soeur puis à Buchenwald. Il est libéré par les troupes américaines et s'installe à Paris où il étudie la philosophie à la Sorbonne et commence une carrière de journalisme dans un journal israélien. François Mauriac l'aide à trouver un éditeur pour son premier livre, La nuit, dans lequel il raconte son expérience de la déportation et la mort des siens. C'est le premier livre qu'il consacre à la Shoah. Outre l'Holocauste, il étudie également de nombreux aspects du Judaïsme dans plusieurs ouvrages. Il s'installe aux Etats-Unis et prend la nationalité américaine en 1963. Professeur en sciences humaines à Boston, il crée l'institut américain de l'Holocauste . Le prix Nobel de la paix lui est décerné en 1987. L'année suivante il est appelé comme témoin au procès de Klaus Barbie à Lyon et inaugure le centre national d'histoire de la déportation. Lié d'amitié avec François Mitterrand, il rédige avec lui peu de temps avant la fin du second septennat de ce dernier des Mémoires à deux voix qui remportent un grand écho.