Virginia Woolf

Virginia Woolf

Virginia Woolf issue d'une famille d'intellectuels et fondatrice avec son mari du groupe de Bloomsbury a selon le romancier E M Forster poussé la langue anglaise un peu plus loin contre les ténèbres et transformé les techniques narratives par l'usage du monologue intérieur, l'introspection des personnages et les ruptures chronologiques.

Virginia Woolf est née Virginia Stephen, fille du philosophe et critique Leslie Stephen, en 1882. Elle est éduquée à la maison, avec un accès illimité à la bibliothèque paternelle. La mort de sa mère en 1895, de sa demi-soeur puis de son père en 1904 provoquent les premières dépressions qui conduisent à un internement. Virginia, sa soeur Vanessa, épouse du peintre Clive Bell et son frère achètent à la mort de leur père une maison dans le quartier de Bloomsbury. Les rejoint en 1912 Leonard Woolf, devenu l'époux de Virginia. Ce sera le groupe de Bloomsbury, brillant cercle intellectuel et artistique qui va marquer l'Angleterre du début du XXè siècle. Les Woolf fondent la Hogarth Press où seront publiés les romans de Virginia. Le premier, La traversée des apparences paraît en 1915 mais la grande période créatrice se situe dans les années 20, avec Mrs Dalloway en 1925, où elle suit à travers Londres pendant une journée plusieurs personnages dont elle explore la conscience intime, Une chambre à soi la même année, étude féministe sur la difficulté d'être artiste ou créateur quand on est une femme, La promenade au phare, souvenir de sa mère, en 1927, Orlando, personnage qui traverse les siècles en changeant de sexe, inspiré par sa liaison avec la romancière Victoria Sackville-West, Les vagues, Les années. Elle tient également un journal qui sera publié après sa mort. Cependant ses troubles nerveux s'accentuent, elle doit faire plusieurs séjours en clinique. L'angoisse de la guerre les renforce encore et persuadée de glisser vers la folie, elle se noie volontairement en 1941.

Virginia Woolf : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus