Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar la voyageuse aurait pu prendre à son compte la devise de son héros l'empereur Hadrien : mes premières patries ont été les livres. Elle a produit une oeuvre d'un grand classicisme qui lui a permis d'être la première femme à entrer à l'Académie Française.

Marguerite Yourcenar est née Marguerite de Crayencour -Yourcenar est l'anagramme de son nom - à Bruxelles en 1903, d'une mère belge qui meurt à sa naissance et d'un père français qui se charge de son éducation, entre lectures et voyages. Elle sera capable de lire couramment le latin et le grec et passera son bac sans être jamais allée à l'école. Elle publie son premier poème à compte d'auteur en 1921, déjà sous le pseudonyme de Yourcenar. Après le décès de son père en 1929, elle voyage beaucoup et publie plusieurs romans. Elle part à la veille de la guerre rejoindre sa compagne Grace Frick aux Etats Unis où elle est naturalisée américaine en 1947 et s'installe sur l'île de Mount Desert au large du Maine en 1950. Elle y mourra en 1987. Les Mémoires d'Hadrien, parus en 1951, la font connaître dans le monde entier. Elle écrit alors ses oeuvres majeures, parmi lesquelles les trois volumes de son histoire familiale. Elle est reçue en 1970 à l'Académie Royale de Belgique, mais il lui faudra attendre 1980 pour être admise à l'Académie Française, la première femme dans cette assemblée de tradition masculine, ceci grâce à la campagne acharnée de Jean d'Ormesson. Empreinte de sagesse grecque et orientale, l'oeuvre de Marguerite Yourcenar s'inscrit dans la tradition d'une écriture classique, héritière de la Renaissance.

La Procure aime particulièrement :

Mémoires d'Hadrien; Carnets de notes de Mémoires d'Hadrien

Gallimard ,

L'avis de La Procure

Que dire de ce chef d’oeuvre si ce n’est que c’est un chef d’oeuvre ! Mais attention, ce livre se mérite, on ne peut le lire à la va-vite, il se goûte et s’apprécie dans la lenteur, en épousant le rythme d’une narration admirable de beauté et d’intelligence. Marguerite Yourcenar, première femme élue à l’Académie française, évoque ici les réflexions de l’empereur romain Hadrien qui, au soir de sa vie, convoque souvenirs personnels et politiques. C’est le bilan d’une vie, sans amertume réelle, ni regrets mais en portant un regard lucide sur les décisions et les évènements qui émaillèrent sa vie et en regardant lucidement la maladie qui le taraude et qui bientôt lui ôtera définitivement le souffre. Profondément humain, ce texte est un merveilleux hommage à l’esprit d’un monde révolu et pourtant universel qu’affectionnait tant Marguerite Yourcenar. Oui, elle puisait son génie dans la culture antique, elle en connaissait les langues et ses auteurs et ses Mémoires d’Hadrien restent pour preuve l’un des plus beaux livres du siècle passé.
MM

8.40€

Indisponible

Ma sélection Liste cadeaux

Marguerite Yourcenar : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus