Francois Zourabichvili

Francois Zourabichvili

François Zourabichvili, qui s'est donné la mort en 2006, a laissé une oeuvre inachevée mais d'une rare rigueur scientifique et d'une grande qualité philosophique. Parallèlement à une carrière d'enseignant qui l'a mené à une direction au Collège international de philosophie, il a travaillé sur Spinoza et Gilles Deleuze.

François Zourabichvili dont le nom révèle les origines géorgiennes, est le neveu d'Hélène Carrère d'Encausse et le cousin d'Emmanuel Carrère. Agrégé de philosophie en 1989, il a enseigné une dizaine d'années dans le secondaire. Son doctorat consacré à Spinoza, thèse publiée en deux volumes, Spinoza, une physique de la pensée et Le conservatisme paradoxal de Spinoza. Enfance et royauté, lui permet d'accéder à un poste de maitre de conférence à l'université de Montpellier et à une direction de programme au Collège international de philosophie. Outre Spinoza, il a travaillé sur Gilles Deleuze, Deleuze, une philosophie de l'événement et sur l'esthétique. Son suicide a interrompu une oeuvre riche et pleine de promesses.

Francois Zourabichvili : OEUVRES