Ghislain de Diesbach

Ghislain de Diesbach

Ghislain de Diesbach, descendant d'une grande famille suisse dont les ancêtres mirent leur régiment au service de la France sous l'Ancien Régime, est le biographe inspiré d'écrivains du XIXè siècle aussi divers que Mme de Staël, Chateaubriand, Jules Verne ou la Comtesse de Ségur et l'historien des salons parisiens.

Ghislain de Diesbach, s'il s'est tourné vers des études de droit et un début de carrière dans les assurances, a toujours été épris de littérature. Des auteurs qui ont marqué l'enfance, Jules Verne ou la Comtesse de Ségur, il est passé à l'adolescence à Balzac, Chateaubriand puis Virginia Woolf et le groupe de Bloomsbury. Aussi écrit-il ses premiers livres à l'orée de la trentaine. D'une histoire de sa famille, il passe vite à celle de l'émigration, Histoire de l'émigration, 1790-1814, ce mouvement qui poussa de nombreuses familles de la noblesse française à s'exiler pour sauver leur vie ou prendre les armes pour défendre la monarchie, puis à la biographie. Son origine suisse l'amène à s'intéresser à un illustre compatriote installé en France et qui essaya de sauver l'Ancien Régime, Necker ou la faillite de la vertu, ministre de Louis XVI, puis à sa fille, Madame de Staël, à son ami Chateaubriand. Il n'a pas oublié les écrivains qui ont enchanté son enfance, Le tour de Jules Verne en 80 livres, La comtesse de Ségur, née Rostopchine. Il a également écrit deux livres de mémoires, Une éducation manquée, souvenirs, 1931-1949 et Aix-Marseille, 1949-1959, souvenirs. Il a aussi étudié les grandes figures de la vie mondaine et littéraire parisienne : La princesse Bibesco, L'abbé Mugnier, le confesseur du tout Paris, ce prêtre du XIXè siècle ami des lettres, La double vie de la duchesse Colonna.

Ghislain de Diesbach : OEUVRES

Autres contributions