Jean-Louis de la Vaissière

Jean-Louis de la Vaissière

Jean-Louis de la Vaissière a fait presque toute sa carrière de journaliste à l'étranger et a eu la chance d'être témoin d'évènements importants qui ont changé le monde : la chute du Mur de Berlin et l'élection du Pape François.

Jean-Louis de la Vaissière, ancien élève de Sciences Po passionné par les relations internationales, est entré à l'AFP en 1976, dès la fin de ses études et y a fait toute sa carrière, marquée d'évènements capitaux pour l'histoire. Il a couvert l'étranger, Téhéran au moment de la chute du Shah puis l'Allemagne en 1985. Il est à Berlin lorsque tombe le Mur en 1989 et s'amorce la réunification. Rome ensuite, de 1991 à 1999, Genève, auprès des organisations internationales qui y ont leur siège, pendant quatre ans et retour à Berlin où il est directeur adjoint de l'agence jusqu'en 2008. C'est dire s'il connaît bien l'Allemagne et ses évolutions, qu'il a expliquées dans un livre très remarqué, Qui sont les Allemands. Depuis 2011, il est de retour à Rome, correspondant au Vatican et il a la chance d'être témoin de la renonciation de Benoît XVI et de l'élection du premier pape américain et jésuite de l'histoire, le Pape François. Il étudie ces évènements marquants et leur impact sur l'avenir de l'Eglise dans Benoît à François, une révolution tranquille.

La Procure aime particulièrement :

Jean-Louis de la Vaissière : OEUVRES

Autres contributions