Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Le capitalisme de la séduction : critique de la social-démocratie libertaire

Le capitalisme de la séduction : critique de la social-démocratie libertaire

Aymeric Monville

Delga , (mars 2009)

Résumé

Une critique de la civilisation marchande et du capitalisme des trente glorieuses. Selon l'auteur, le plan Marshall et mai 1968 ont débloqué les nouveaux marchés de consommation nécessaires pour sauver le capitalisme de la crise. Ouvrage paru pour la première fois en 1981. ©Electre 2020

13,20 € 12,54 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Ethique et politique»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une critique de la civilisation marchande et du capitalisme des trente glorieuses. Selon l'auteur, le plan Marshall et mai 1968 ont débloqué les nouveaux marchés de consommation nécessaires pour sauver le capitalisme de la crise. Ouvrage paru pour la première fois en 1981. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

La crise actuelle s'avère l'ultime expression de la négation du procès de production : prévalence des actionnaires sur les producteurs, prépondérance des services en Occident et « usine du monde » délocalisée partout ailleurs etc. Si cette négation tyrannique a été intériorisée même par ses victimes, c'est qu'elle est au résultat de ce long dressage que réalisa le « libéralisme libertaire », dont Michel Clouscard a le premier théorisé le concept.

Pour faire pièce au progressisme issu de la Résistance, écouler les surplus, il s'agissait pour le capitalisme, avec le Plan Marshall, de créer un modèle « permissif pour le consommateur », mais toujours aussi « répressif envers le producteur » Ce fut alors d'une part l'initiation d'un « marché du désir », dont le Mai 68 sociétal a été ensuite le promoteur décisif, et qui eut tôt fait de réduire le désir au marché, et d'autre part le surgissement de nouvelles couches moyennes, tampon entre le capital et le travail et cibles de ce marché. Le modèle de consommation libidinal, ludique et marginal pour le happy few fut alors décrété seul horizon d'émancipation « Tout est permis mais rien n'est possible »

Relire cette oeuvre monumentale, c'est donc se réapproprier notre histoire jusqu'à la crise actuelle.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
350p

Format :
17x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-915854-13-0

EAN13 :
9782915854138