Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Comment j'ai cessé d'être juif

Comment j'ai cessé d'être juif

Michel Bilis

Flammarion ,
collection Champs. Actuel, n° 1140 , (janvier 2015) Poche

Résumé

D'après les lois de l'Etat d'Israël, tout comme selon la loi juive, personne ne peut cesser d'être juif, à moins de se convertir à une autre religion. Le problème pour l'auteur, né juif, est qu'il ne croit en aucun dieu. D'où ce texte, une tentative de se libérer de cette étreinte déterministe. Il retrace l'histoire complexe des multiples identités collectives juives pour s'en défaire. ©Electre 2020

6,00 € 5,70 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Judaïsme : études»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

D'après les lois de l'Etat d'Israël, tout comme selon la loi juive, personne ne peut cesser d'être juif, à moins de se convertir à une autre religion. Le problème pour l'auteur, né juif, est qu'il ne croit en aucun dieu. D'où ce texte, une tentative de se libérer de cette étreinte déterministe. Il retrace l'histoire complexe des multiples identités collectives juives pour s'en défaire. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

La problématique principale déroulée dans cet essai ne manquera
pas d'apparaître illégitime, et même révoltante, à plus d'un lecteur.
Elle sera d'emblée récusée par nombre de laïcs déterminés
à se définir comme juifs. Pour d'autres, je ne serai qu'un traître
infâme, rongé par la haine de soi. Des judéophobes conséquents
ont déjà qualifié d'impossible, voire d'absurde, une telle question,
parce qu'ils considèrent qu'un juif sera toujours d'une autre
race. La judéité est perçue comme une essence immuable
et compacte, qui ne saurait être modifiée.

L'État dont je suis citoyen définit ma nationalité comme «juif».
Pourtant, j'aurais pu être enregistré sous la nationalité
autrichienne ; en effet, je suis né, fortuitement, dans un camp
de personnes déplacées, dans la ville de Linz, au lendemain
de la Seconde Guerre mondiale.

Le problème est que je ne crois pas en un être suprême.
Si l'on excepte une brève crise mystique, à l'âge de douze ans,
j'ai toujours pensé que l'homme a créé Dieu et non pas l'inverse ;
et cette invention m'est toujours apparue comme l'une des plus
problématiques, des plus fascinantes et des plus meurtrières
de l'humaine société. Par conséquent, je me retrouve,
pieds et poings liés, pris au piège de mon identité démente.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
139p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-08-130787-1

EAN13 :
9782081307872