COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Les chemins de la perfection

Les chemins de la perfection

Aline Schulman, Aline Schulman, Julia Kristeva

Fayard , (mars 2015)

Résumé

Une sélection de textes de la mystique espagnole canonisée en 1622, où s'expriment à la fois son expérience spirituelle et ses efforts pour aboutir à une réforme religieuse. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Thérèse d'Avila»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une sélection de textes de la mystique espagnole canonisée en 1622, où s'expriment à la fois son expérience spirituelle et ses efforts pour aboutir à une réforme religieuse. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Cette anthologie permettra au lecteur de découvrir les
chemins qu'emprunta Thérèse d'Avila (1515-1582), femme
simple aux prises avec les puissants de son siècle - le Roi,
l'Église, l'Inquisition -, pour vivre une expérience mystique
incomparable et, en même temps, fonder des couvents et
diriger une réforme religieuse.

Dans ses premiers écrits, imposés par ses confesseurs
pour lui éviter d'avoir maille à partir avec l'Inquisition et
intitulés Livre de la vie (1565), Thérèse révèle la foi qui la
porte, mais aussi la violence des pressions qui s'exercent
sur elle et la plongent dans l'abîme du doute. Une fois établie
son orthodoxie auprès de ses supérieurs, et elle-même
devenue supérieure de monastère, elle use de sa plume
pour transmettre son enseignement et ses expériences
spirituelles, ainsi que son oeuvre de fondatrice : Chemin de
perfection (1566-1567), Livre des Fondations (1573-1582),
le Château intérieur ou les Demeures de l'âme (1577). Dans
Relations et Faveurs, écrit au long de vingt années (1560-1581)
et que l'on pourrait qualifier de journal intime, on touche au
plus près d'une personnalité étonnamment moderne, qui va
jusqu'à questionner les fondements mêmes de la théologie
chrétienne ; mais Thérèse appartient à son siècle et conclura
prudemment : «Moins je comprends les choses, plus je les
crois.»

Béatifiée, proclamée patronne de l'Espagne en 1617 puis
canonisée en 1622, Thérèse d'Avila aura laissé des écrits qui
font d'elle une figure majeure de la spiritualité chrétienne.
Elle fut la première femme de tous les temps à être déclarée,
en 1970, docteur de l'Église catholique.

La nouvelle traduction, par Aline Schulman, de ces textes
choisis tranche par sa beauté sur celles parues au fil des
siècles et en restitue toute la modernité.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
333p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-213-66230-4

EAN13 :
9782213662305