COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Clermont, l'âme de l'Auvergne

Clermont, l'âme de l'Auvergne

Hippolyte Simon, Bernard Dompnier, Vincent Flauraud, Jean-François Luneau, Bruno Phalip, Jean-Pierre Gobillot

Place des Victoires ,
Nuée bleue ,
collection La grâce d'une cathédrale , (novembre 2014)

Résumé

L'ouvrage retrace l'histoire de la construction de la cathédrale de Clermont, l'édifice et ses merveilles, l'histoire de sa vie religieuse et civile, du XIIIe siècle à aujourd'hui. ©Electre 2020

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Art sacré dans les régions de France»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'ouvrage retrace l'histoire de la construction de la cathédrale de Clermont, l'édifice et ses merveilles, l'histoire de sa vie religieuse et civile, du XIIIe siècle à aujourd'hui. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Deux flèches sombres dominent la ville et font face à la chaîne des puys. Ainsi apparaît la cathédrale de Clermont aux yeux des voyageurs éblouis. Bâtie avec la pierre noire de Volvic, elle est le symbole de l'Auvergne, de sa nature volcanique et d'une longue et riche histoire.

Depuis le XIIIe siècle, lorsque triomphe le gothique rayonnant, jusqu'au XIXe siècle, quand Viollet-le-Duc crée la nouvelle façade occidentale, l'harmonieuse cathédrale n'a cessé d'évoluer et de s'enrichir témoignant de l'attachement sans faille de toute une région à l'édifice sacré.

Ses richesses artistiques sont fameuses : l'exceptionnelle parure de vitraux qui donne au choeur une ambiance colorée inégalée, les fascinantes peintures murales médiévales, le retable baroque, le maître-autel étincelant, le jacquemart si particulier, le chandelier pascal néoclassique, la crypte et ses vestiges archéologiques, tout concourt à l'originalité de cette cathédrale à la fois sombre et lumineuse.

Le visiteur attentif découvre des merveilles souvent inattendues, mais il prend aussi conscience d'une histoire aux pages riches et variées. Les origines de l'édifice sont retracées grâce aux fouilles archéologiques ; l'appel du pape Urbain II à la première Croisade lors du concile de Clermont en 1095 ; les incomparables pages de musique sacrée, dans les pas de l'organiste de Clermont, Jean-Philippe Rameau ; le rapport à la cité et à toutes ses évolutions. Au carrefour de l'histoire, de l'art et de la foi, la cathédrale de Clermont apparaît comme le creuset d'une communauté bien vivante.

Le chef-d'oeuvre de Viollet-le-Duc

Si le projet de Viollet-le-Duc devait initialement débarrasser l'autel de la pompe et de l'or, il est ensuite profondément modifié et devient le véritable chef-d'oeuvre de l'architecte. La table de l'autel est portée par une arcature très décorée ; le retable, orné des statuettes des douze apôtres ; le tabernacle, flanqué des images de l'Église et de la Synagogue ; la flèche, encadrée des anges défenseurs de la Tour de David ; quant aux colonnes qui entourent l'autel, elles portent les anges avec les
instruments de la Passion.

Sur le plan technique, diverses innovations en marquent l'exécution : les plaques de cuivre sont travaillées au repoussé et non fondues, clouées et non soudées ; quant à la dorure, elle résulte d'un procédé électrolytique qui vient alors d'être mis au point.

L'oeuvre est présentée en 1855 à l'Exposition universelle de Paris et installée l'année suivante dans le choeur de la cathédrale.
Jean-Michel Leniaud

Directeur de l'École nationale des chartes

Elle est belle, tout simplement !

Notre cathédrale pourrait affirmer, comme la fiancée du Cantique des cantiques : « Je suis noire mais belle »... Mais la restriction - qui m'a toujours intrigué - n'a pas sa place ici. Pourquoi dire, en effet, «... mais belle » ? La cathédrale de Clermont n'a pas à se justifier : elle est belle, tout simplement ! Il suffit, pour s'en convaincre, de passer de la curiosité lointaine à une découverte approfondie. Lorsque l'on monte les degrés qui conduisent à « la butte », une autre expression biblique vient à l'esprit : « altière et belle » (Ps 48,3) ! Oui, la cathédrale de Clermont est austère dans sa belle robe noire. Mais elle a fière allure !
Mgr Hippolyte Simon

Archevêque de Clermont

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Relié sous jaquette

Page :
429p

Format :
36x27cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-8099-1250-5

EAN13 :
9782809912500