Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Connaissance des Pères de l'Eglise. n° 130, L'homme, image de Dieu, chez les Pères grecs

Connaissance des Pères de l'Eglise. n° 130, L'homme, image de Dieu, chez les Pères grecs

Nouvelle Cité , (juin 2013)

Résumé

La création de l'humain à l'image de Dieu lui donne sa dignité dans le christianisme. Les Pères grecs esquissent une anthropologie chrétienne qui est encore parlante aujourd'hui. La réflexion sur la théosis, sur la divinisation de l'être humain, créé à l'image de la Trinité, apparaît clairement chez Maxime le Confesseur. ©Electre 2021

12,00 € 11,40 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Collection Connaissance des Pères»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

La création de l'humain à l'image de Dieu lui donne sa dignité dans le christianisme. Les Pères grecs esquissent une anthropologie chrétienne qui est encore parlante aujourd'hui. La réflexion sur la théosis, sur la divinisation de l'être humain, créé à l'image de la Trinité, apparaît clairement chez Maxime le Confesseur. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

En quoi consiste la grandeur de l'homme ? Non à porter la ressemblance de l'univers créé, mais à être à l'image de la nature de celui qui l'a fait. Quel est le sens de cette attribution d'« image » ? Comment, dira-t-on, l'incorporel est-il semblable au corps ? Comment ce qui est soumis au temps est-il semblable à l'éternel ? Ce qui se modifie à ce qui ne change pas ? À ce qui est libre et incorruptible à ce qui est soumis aux passions et à la mort ? À ce qui ne connaît pas le vice ce qui en tout temps habite et grandit avec lui ? Il y a une grande différence entre le modèle et celui qui est « à l'image ». Or l'image ne mérite parfaitement son nom que si elle ressemble au modèle. Si l'imitation n'est pas exacte, on a affaire à quelque chose d'autre, mais non à une image. Comment donc l'homme, cet être mortel, soumis aux passions et qui passe vite, est-il image de la nature incorruptible, pure et éternelle ? Seul celui qui est la vérité sait clairement ce qu'il en est. Pour nous, selon notre capacité, par des conjectures et des suppositions, nous suivrons la vérité à la trace [...].

« C'est à l'image de Dieu que l'homme a été fait. » Ce qui équivaut à dire : il a rendu la nature humaine participante de tout bien. En effet, si la Divinité est la plénitude de tout bien et si l'homme est à son image, est-ce que ce n'est pas dans cette plénitude que l'image aura sa ressemblance avec l'archétype ? Donc, en nous, sont toutes les sortes de bien, toute vertu, toute sagesse et tout ce que l'on peut penser de mieux. Un de ces biens consiste à être libre de tout déterminisme, à n'être soumis à aucun pouvoir physique, mais à avoir, dans ses décisions, une volonté indépendante.

Car ce n'est pas dans une partie de la nature que se trouve l'image, pas plus que la beauté ne réside dans une qualité particulière d'un être, mais c'est sur toute la race que s'étend également cette propriété de l'image. La preuve, c'est que l'esprit habite semblablement chez tous et que tous peuvent exercer leur pensée, leurs décisions ou ces autres activités par lesquelles la nature divine est représentée chez celui qui est à son image. Il n'y a pas de différence entre l'homme qui est apparu lors du premier établissement du monde et celui qui naîtra lors de l'achèvement du tout : tous portent également l'image divine. »
Gregoire de Nysse,
Sur la création de l'homme, chap. XVI.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
64p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-85313-704-X

EAN13 :
9782853137041