Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Connaissance des Pères de l'Eglise. n° 155, Jean Cassien

Connaissance des Pères de l'Eglise. n° 155, Jean Cassien

Nouvelle Cité , (septembre 2019)

Résumé

Un numéro consacré à la manière dont Jean Cassien, Père de l'Eglise, conçoit la vie dans l'Esprit depuis le baptême, dans les sacrements et la vie de l'Eglise. Le "traité du Saint-Esprit" de saint Basile illustre sa réflexion notamment face aux pneumatomaques qui niaient la divinité du Saint-Esprit. ©Electre 2021

13,00 € 12,35 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Collection Connaissance des Pères»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Un numéro consacré à la manière dont Jean Cassien, Père de l'Eglise, conçoit la vie dans l'Esprit depuis le baptême, dans les sacrements et la vie de l'Eglise. Le "traité du Saint-Esprit" de saint Basile illustre sa réflexion notamment face aux pneumatomaques qui niaient la divinité du Saint-Esprit. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

« Il arrive que l'âme parvenue à cet état de vraie pureté et qui commence de s'y enraciner, conçoive en même temps toutes les formes de prières ; elle vole de l'une à l'autre, flamme insaisissable, flamme dévorante ; elle s'épanche en prières toutes vives et pures, que l'Esprit Saint lui-même exhale à notre insu vers Dieu avec des gémissements inénarrables ; elle conçoit, elle laisse déborder de son sein, en ce seul instant d'ineffable oraison tant de sentiments, qu'elle serait incapable, en un autre moment, je ne dis pas seulement de les exprimer, mais même de les repasser dans son souvenir [...]. C'est un état plus sublime encore et d'une plus transcendante élévation. C'est un regard sur Dieu seul, un grand feu d'amour. L'âme s'y fond et s'abîme en la sainte dilection, et s'entretient avec Dieu comme avec son propre père, très familièrement, dans une tendresse de piété toute particulière [...]. Une fois parvenus à cette dignité d'enfants de Dieu, nous brûlerons aussitôt de la tendresse qui est au coeur de tous les bons fils ; et, sans plus songer à nos intérêts, nous n'aurons de passion que pour la gloire de notre Père. Nous lui dirons : "Que ton nom soit sanctifié" témoignant par là que sa gloire est tout notre désir et toute notre joie [...]. Cette prière du Pater [...] élève plus haut encore ceux qui se la rendent familière, jusqu'à cet état suréminent dont nous avons parlé précédemment, à cette prière de feu que bien peu connaissent d'expérience, et, pour mieux dire, ineffable. Celle-ci dépasse tout sentiment humain. L'âme, toute baignée de la lumière d'en-haut, ne se sert plus du langage humain, toujours infirme. Mais c'est en elle comme un flot montant de toutes les affections saintes à la fois : source surabondante d'où sa prière jaillit à pleins bords et s'élance d'une manière ineffable jusqu'à Dieu. Elle dit tant de choses en ce court instant, qu'elle ne pourrait aisément ni les exprimer ni même les repasser dans son souvenir, lorsqu'elle revient à soi. Notre Seigneur encore a tracé pareillement, par la forme de sa supplication, le dessin de cet état, lorsqu'il se retira dans la solitude de la montagne, ou que, dans la prière silencieuse de son agonie, il répandait une sueur de sang, par un exemple inimitable d'ardeur intense. »
Jean Cassien, Conférences IX, 15, SC 54, pp. 52-53 ; IX, 18, pp. 55-56 ; IX, 25, pp. 61-62.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
64p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-37582-095-9

EAN13 :
9782375820957