Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La consolation de philosophie

La consolation de philosophie

Jean-Yves Guillaumin, Jean-Yves Guillaumin

Belles lettres ,
collection La Roue à livres, n° 43 , (octobre 2002)

Résumé

Nouvelle traduction de ce texte philosophique du Moyen Age qui alterne prose et vers et peut se présenter comme une synthèse de la philosophie gréco-romaine. Une figure allégorique, Philosophie se présente à son élève et l'écoute exprimer la douleur de sa situation. S'ensuit un dialogue sur la connaissance de soi et du monde, puis des rapports avec Dieu. ©Electre 2021

25,50 € 24,23 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Autres Pères latins»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Nouvelle traduction de ce texte philosophique du Moyen Age qui alterne prose et vers et peut se présenter comme une synthèse de la philosophie gréco-romaine. Une figure allégorique, Philosophie se présente à son élève et l'écoute exprimer la douleur de sa situation. S'ensuit un dialogue sur la connaissance de soi et du monde, puis des rapports avec Dieu. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

La «Roue à Livres», c'était une machine extraordinaire imaginée par un humaniste visionnaire de la Renaissance : grâce à elle «un homme pouvait voir et lire un grand nombre de livres sans se mouvoir d'un lieu».

La «Roue à Livres», c'est aujourd'hui une collection qui veut amener sous le regard de l'honnête homme contemporain des traductions d'œuvres injustement méconnues, œuvres poétiques, historiques, philosophiques, parfois insolites, toujours captivantes, riches d'enseignement, et qui ont marqué les progrès de notre connaissance.

En traduisant ou retraduisant ces ouvrages depuis longtemps introuvables, dont trop souvent seuls les titres nous demeurent familiers, nous voulons, par-delà les grands classiques toujours repris, faire entendre la voix des textes en attente de lecteurs - en somme, faire tourner la «Roue à Livres» pour faire redécouvrir ces pages qui fascinaient nos ancêtres.

Nous espérons ainsi renouveler notre lien avec ces auteurs passés qui, de l'Antiquité à la Renaissance, nous ont faits et méritent de redevenir présents.

A côté des textes proprement dits, la «Roue à Livres» offre une série de recueils de documents (inscriptions, monnaies, témoignages archéologiques...) habituellement accessibles aux seuls spécialistes et qui sont les sources indispensables d'où jaillit le plus fidèlement l'Histoire.

La Consolation est un texte unique dans l'Antiquité où une figure allégorique, Philosophia, s'adresse à son élève (Boèce) et lui apporte la consolation de son enseignement (évidemment une présentation du monde de type néo-platonicien). Ce dialogue est l'œuvre d'un haut personnage romain chrétien, emprisonné et accusé de haute trahison, alors qu'il attendait la mort, vers 524 après J.-C. Cette situation «d'urgence» et d'imminence de la mort (pensons à celle de Socrate), démentie par la belle sobriété du texte, est devenue un modèle pour la philosophie, dernier rempart de la beauté et de la méditation, symbole de résistance à l'oppression et de méditation sur la condition humaine.

La Consolation de Philosophie devait devenir l'un des ouvrages fondamentaux du Moyen Age, à côté de ceux de saint Augustin, de saint Benoît et de Bède le Vénérable. C'est évidemment aussi un lointain modèle de La Divine Comédie de Dante. Boèce est un parfait représentant de la haute culture italienne de l'époque, déchirée entre sa fidélité à une tradition classique tenace (les satires grecques ou latines, la philosophie grecque, les consolations de Cicéron, Ovide ou Sénèque) et les réalités politiques sous le règne de l'Empereur Justinien (occupation par les Goths, persécution des chrétiens, attrait d'un Orient encore brillant de sa vie culturelle).

La présente traduction, inédite, tient compte des très nombreux travaux modernes ; elle est due à un spécialiste de Boèce, Jean-Yves Guillaumin, professeur à l'Université de France-Comté.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
188p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-251-33943-4

EAN13 :
9782251339436