Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Le corps-marché : la marchandisation de la vie humaine à l'ère de la bioéconomie

Le corps-marché : la marchandisation de la vie humaine à l'ère de la bioéconomie

Seuil ,
collection La couleur des idées , (avril 2014)

Résumé

Réflexions sur la réification du corps humain, découpé comme autant de produits commercialisables : sang, organes, cellules, embryons, tissus. La sociologue détermine les trois fondements de la bioéconomie : chosification du corps, conservation in vitro de ses morceaux et vente. Elle démontre que les corps exploités par cette nouvelle branche du capitalisme sont ceux des plus démunis. ©Electre 2021

21,50 € 20,43 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Bioéthique»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Réflexions sur la réification du corps humain, découpé comme autant de produits commercialisables : sang, organes, cellules, embryons, tissus. La sociologue détermine les trois fondements de la bioéconomie : chosification du corps, conservation in vitro de ses morceaux et vente. Elle démontre que les corps exploités par cette nouvelle branche du capitalisme sont ceux des plus démunis. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Sang, tissus, cellules, ovules : le corps humain, mis sur le marché
en pièces détachées, est devenu la source d'une nouvelle plusvalue
au sein de ce que l'on appelle désormais la bioéconomie.
Sous l'impulsion du développement des technologies de l'information
et des biotechnologies, la généralisation des techniques
de conservation in vitro a en effet entraîné la marchandisation
du corps parcellisé.

Ce livre passionnant éclaire les enjeux épistémologiques, politiques
et éthiques de cette économie particulière. Ainsi montre-t-il que
la récupération des tissus humains promulguée par l'industrie biomédicale
et l'appel massif au don de tissus, d'ovules, de cellules
ou d'échantillons d'ADN cachent une logique d'appropriation
et de brevetage. De même fait-il apparaître que, du commerce
des ovocytes à la production d'embryons surnuméraires, l'industrie
de la procréation assistée repose sur une exploitation du
corps féminin. Et inévitablement dans notre économie globalisée,
le capital issu de la «valorisation» du corps parcellisé se nourrit
des corps des plus démunis, avec la sous-traitance des essais cliniques
vers les pays émergents, ou le tourisme médical. Ainsi, ce
n'est plus la force de travail qui produit de la valeur, mais la vie
en elle-même qui est réduite à sa pure productivité.

Un livre essentiel sur les implications méconnues de l'industrie
biomédicale.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
267p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-02-103888-2

EAN13 :
9782021038880