Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Correspondances : 1932-1959 : Vouszenserrancinq !

Correspondances : 1932-1959 : Vouszenserrancinq !

Nicole Bertolt, Nicole Bertolt

Fayard ,
collection Littérature française , (août 2020)

Résumé

Une sélection d'environ 400 lettres rédigées par B. Vian de ses 12 ans à sa mort, en 1959. Adressées à sa famille, ses amis, ses lecteurs et ses éditeurs, elles témoignent de sa passion pour la littérature, le jazz et le cinéma. ©Electre 2021

34,00 € 32,30 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Romans français et francophones»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une sélection d'environ 400 lettres rédigées par B. Vian de ses 12 ans à sa mort, en 1959. Adressées à sa famille, ses amis, ses lecteurs et ses éditeurs, elles témoignent de sa passion pour la littérature, le jazz et le cinéma. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Boris Vian a beaucoup écrit, 10 000 pages ont été publiées, restait en suspens la correspondance.

Dans les échanges avec sa première épouse Michelle se dessinent notamment l'univers de Saint-Germain-des-Prés, celui de Saint-Tropez avec ses clubs et ses personnalités hautes en couleur. Les copains - écrivains, jazzmen ou artistes - deviennent source d'inspiration, voire des personnages de son oeuvre. Boris Vian leur écrit, mais répond aussi continuellement aux missives d'admiratrices, de lecteurs anonymes passionnés de musique et aux journalistes qui n'aiment pas son style.

Quant à la séquence familiale inédite qui ouvre cet ouvrage, elle résonne avec une puissance singulière. Les lettres à sa mère, surnommée Pouche, alors qu'il est en première année de l'École centrale, sont particulièrement touchantes, comme ses charmants échanges plus tard avec ses deux enfants, Patrick et Carole.

Ses lettres d'amour nous bouleversent, quelles soient coquines, drôles ou poétiques. Et puis un jour le premier amour disparaît pour refleurir ailleurs, avec Ursula, son Ourson.

Si l'on connaissait son esprit facétieux et provocateur, cette correspondance révèle l'humeur parfois assombrie d'un homme qui se sait malade depuis l'adolescence et qui vit différemment. Ressort quelquefois le ton d'un écrivain blessé de ne pas avoir été compris ni sous son nom ni sous celui de Vernon Sullivan. Même si Simone de Beauvoir lui écrit avoir aimé « en gros et en détail » L'Écume des jours ou que Raymond Queneau le soutient contre vents et marées.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
725p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-213-71650-1

EAN13 :
9782213716503