Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Courts écrits sur l'art

Courts écrits sur l'art

Georges Didi-Huberman

Nouvelles éditions Lignes , (novembre 2017)

Résumé

Recueil des textes courts que l'écrivain a consacrés à l'art, pour la plupart sous forme d'articles pour la revue "Documents". ©Electre 2020

19,00 € 18,05 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

Indisponible chez l'éditeur

Je commande exemplaire(s)

Achat impossible

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Recueil des textes courts que l'écrivain a consacrés à l'art, pour la plupart sous forme d'articles pour la revue "Documents". ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Courts écrits sur l'art

« Lorsque Bataille écrit "sur l'art", il n'entend jamais le sur du surplomb, du sur-moi ou de la surveillance. Il écrit sur comme pour accompagner le mouvement d'un surgissement - par exemple le surgissement de l'art moderne avec Manet et de l'art en général avec Lascaux - qui est une rythmique de la surprise, du surcroît, de la surabondance, voire de la surexcitation. Comme si le regard porté vers certaines oeuvres d'art pouvait soulever le monde entier, le monde sensible s'entend, mais aussi le monde intelligible lui-même. Comme si l'art pouvait rendre toute chose suraiguë dans sa vérité même : suraiguë objectivement comme une flèche et subjectivement comme la sensation qu'elle provoque en nous atteignant. Ce que l'on regarde de haut n'est en général qu'extension. L'intensité au contraire - que visait Bataille, après Nietzsche - se regarde depuis les tréfonds d'où elle surgit ou, plutôt, qu'elle soulève jusqu'à nous. » G. D.-H.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
254p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-35526-177-6

EAN13 :
9782355261770