Pendant le confinement, vos frais de port à 1 centime* !

univers suivant univers précédent
Défense du paganisme

Défense du paganisme

Jean-Baptiste de Boyer Argens, Nicolas Grimaldi

Berg international , (février 2014)

Résumé

L'empereur Julien a rédigé ce pamphlet (connu aussi sous le titre "Contre les Galiléens") à Antioche, un an avant sa mort tragique en 363. Il y dénonce avec vigueur la prétention à l'universalité du christianisme et entend redonner leurs lettres de noblesse aux cultes païens qui commençaient alors à décliner. ©Electre 2020

7,00 € 6,65 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Antiquité chrétienne»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'empereur Julien a rédigé ce pamphlet (connu aussi sous le titre "Contre les Galiléens") à Antioche, un an avant sa mort tragique en 363. Il y dénonce avec vigueur la prétention à l'universalité du christianisme et entend redonner leurs lettres de noblesse aux cultes païens qui commençaient alors à décliner. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Neveu de Constantin Ier qui christianisa l'Empire,
Julien (331-363) reçut une éducation religieuse contraignante,
aussi rigoureuse qu'on pouvait l'attendre de récents
convertis. Mais en même temps que Rome régnait
sur toute la Grande Grèce, la pensée grecque s'était infusée
dans la culture romaine. C'est donc tout naturellement
que son précepteur Mardonius lui avait rendu le monde
homérique et la pensée platonicienne familiers.

À trente ans, devenu empereur, Julien veut en finir
avec la liturgie, les cérémonies, les rites et les croyances
qu'on lui a imposés. Il promulgue un édit de tolérance
autorisant toutes les religions et il abolit les mesures prises
non seulement contre le paganisme, mais aussi contre
les juifs et ceux des chrétiens qui ne suivent pas le credo
officiel. Il favorise les cités païennes et la restauration de
leurs temples. Autant pour l'honneur de l'esprit que pour
la gloire de Rome, il dénonce et réfute ce qui lui semble
faire du christianisme une forme de religion dévoyée, une
«fourberie purement humaine». Il devra son surnom
d'«apostat» à la tradition chrétienne qui lui reprochera
d'avoir voulu rétablir le polythéisme dans l'Empire romain.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
71p

Format :
16x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-37020-002-2

EAN13 :
9782370200020