COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Les diverses familles spirituelles de la France

Les diverses familles spirituelles de la France

Jean-Pierre Rioux

CNRS Editions ,
collection Biblis, n° 149 , (septembre 2016)

Résumé

Paru au printemps 1917, cet ouvrage marque une rupture avec la conception exclusive et intolérante de la nation qui caractérisait la pensée de Barrès. L'idée d'union sacrée, de nationalisme pluraliste et respectueux des différences remplace le déterminisme biologique et le principe d'une identité nationale reposant sur les liens qui rattachent l'individu à la terre, aux morts et à l'histoire. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «XIXème siècle : généralités»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Paru au printemps 1917, cet ouvrage marque une rupture avec la conception exclusive et intolérante de la nation qui caractérisait la pensée de Barrès. L'idée d'union sacrée, de nationalisme pluraliste et respectueux des différences remplace le déterminisme biologique et le principe d'une identité nationale reposant sur les liens qui rattachent l'individu à la terre, aux morts et à l'histoire. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Les diverses familles spirituelles de la France

Personne, avant 1914, n'aurait imaginé qu'un jour, Barrés reconnaîtrait aux protestants, aux juifs et aux socialistes le même statut de « familles spirituelles de la France » qu'aux catholiques et aux traditionalistes. N'avait-il pas, au temps de l'affaire Dreyfus, soutenu les campagnes antisémites, brocardé l'influence « dissolvante » du protestantisme, ferraillé contre l'« internationalisme rouge » ? Publié en 1917, au plus fort des mutineries et de la crise morale qui saisit l'arrière, Les Diverses Familles spirituelles de la France dévoile un Barrès inattendu. Face à la commotion nationale, il se fait chantre de la diversité française et de l'union sacrée.

Barrès ne fut ni le « crieur public du massacre » dénoncé par Jean Guéhenno, ni le « rossignol du carnage » fustigé par Romain Rolland. Pour lui, en effet, le soldat se bat pour que ses enfants n'aient pas à le faire. Il fait la guerre pour détruire la guerre...

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
210p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-271-09327-9

EAN13 :
9782271093271