COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
De la docte ignorance

De la docte ignorance

Jean-Claude Lagarrigue, Jean-Claude Lagarrigue

Cerf ,
collection Sagesses chrétiennes , (juillet 2010)

Résumé

Cette edition met en avant l'audace des thèses du théologien catholique au début du XVe siècle : rejet de la donation de Constantin, abandon du géocentrisme, réflexion sur l'analogie entre la descente aux enfers et la crucifixion, etc. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Auteurs médiévaux»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Cette edition met en avant l'audace des thèses du théologien catholique au début du XVe siècle : rejet de la donation de Constantin, abandon du géocentrisme, réflexion sur l'analogie entre la descente aux enfers et la crucifixion, etc. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

De la docte ignorance

Cette nouvelle traduction de la Docte ignorance de Nicolas de Cues (1401-1464) a cherché à respecter le caractère progressif de l'ouvrage, en distinguant les trois livres comme autant de moments d'une initiation spirituelle. Il faut se garder, en effet, d'en rester aux analogies mathématiques du premier livre ; il faut monter jusqu'aux similitudes inscrites dans le grand Livre de la nature. Quant au troisième livre, il achève cette ascension mystique par une analyse des rapports entre le fidèle et le Christ. La Docte ignorance ne se contente donc pas de faire coïncider abstraitement les opposés, elle les fait concorder aussi dans le spectacle de l'univers, avant de les accoupler dans la personne du Messie. La Croix, paroxysme de souffrances, devient même chez le Cusain le socle fondateur des articles de foi de la descente aux enfers, de la résurrection et du jugement dernier.

Les thèses les plus audacieuses du Cusain n'ont pas fini de nous interpeller : outre le rejet de la Donation de Constantin (avant Valla), et son abandon du géocentrisme au profit d'un univers indéfini créé par contraction (avant Isaac Luria), sa manière très moderne de rapporter la descente aux enfers à la Crucifixion (avant Lefèvre) oblige à étendre son influence jusqu'à Lefèvre d'Étaples et ses disciples, voire jusqu'à Luther et Calvin.

Le catholicisme de Cues n'est pas celui de la Contre-Réforme : les censeurs des XVIe et XVIIe siècles, qui ont condamné Luther et Bruno, se doutaient-ils de l'origine cusaine de certaines thèses incriminées ? Sa pensée, en tout cas, est une invitation à forger aujourd'hui de nouvelles synthèses doctrinales, à l'école de la Docte ignorance.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
316p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-09131-6

EAN13 :
9782204091312